Financement des entreprises et Trésorerie

Bourse

Introductions : Paris peut mieux faire

Option Finance - 23 juillet 2021 - Arnaud Lefebvre

Bourse

Après un redémarrage rapide l’été dernier, les introductions en Bourse se sont multipliées dans le monde, au point d’atteindre un rythme inédit depuis le début des années 2000. Perceptible pour l’essentiel aux Etats-Unis, ce mouvement touche également la plupart des pays européens… sauf la France. Une situation temporaire, veulent toutefois croire les banquiers, compte tenu d’un nombre significatif de dossiers en cours de préparation.

C’est la ruée vers la Bourse ! Souhaitant profiter du rebond rapide des indices boursiers après le krach de mars 2020 provoqué par l’instauration des premières mesures de confinement et l’appétit retrouvé des investisseurs pour le risque, de nombreux émetteurs ont décidé de rejoindre la cote ces derniers mois. L’an dernier, 1 415 introductions (IPO) avaient déjà été recensées dans le monde par PwC, pour un montant global de 331,3 milliards de dollars. Soit des progressions supérieures à 20 % en rythme annuel tant en nombre d’opérations qu’en valeur. « L’exercice 2020 avait constitué un cru exceptionnel pour les IPO, et plus largement pour les différents compartiments du marché actions (augmentations de capital, émissions d’obligations convertibles et placements accélérés de blocs d’actions), ce qui avait notamment permis aux banques de générer un niveau record de 21 milliards de dollars de commissions au niveau mondial, contre une moyenne de 12 milliards de dollars par an au cours des années précédentes, rappelle Emmanuel Hasbanian, co-responsable de la banque d’affaires de Deutsche Bank en France. Alors qu’on aurait pu s’attendre à une normalisation de l’activité en 2021, la dynamique s’est à l’inverse accélérée, avec des commissions en hausse de 13 % durant le premier semestre ! »

La France ne représente que 10 % des volumes enregistrés sur les marchés actions européens.

Des flux positifs dans les fonds actions

Cette inflation des « fees » est en grande partie tirée par les IPO. Entre janvier et mars 2021, 727 introductions ont en effet été réalisées dans le monde selon PwC, au cours desquelles près de...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner