Financement des entreprises et Trésorerie

Placement privé

Ipsos se finance en dollars outre-Rhin

Option Finance - 02 Décembre 2013 - Arnaud Lefebvre

Financement, Entreprises, Placement privé, Allemagne, Ipsos, Schuldschein, HSBC, BNP Paribas, Devises, Euro, Euro-PP

Déjà connu sur le marché américain des placements privés, Ipsos vient de réaliser sa première opération de financement désintermédié en Europe. La société a opté pour un Schuldschein, ce qui lui a permis d’émettre dans plusieurs devises.

Après Neopost, l’an dernier, c’est au tour d’Ipsos (1,8 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2012) de boucler une opération originale sur le marché allemand des placements privés. Le spécialiste des études d’opinion vient en effet de finaliser un Schuldschein multitranche, libellé à la fois en euros et en dollars. Une particularité dont n’ont profité, jusqu’alors, que quelques groupes étrangers. Lorsque la société a décidé, peu avant l’été, de lever des fonds auprès d’investisseurs – afin de diversifier sa base de prêteurs et de profiter de conditions de financement attractives –, le marché du Schuldschein lui était pourtant totalement inconnu.

«Nous étions déjà familiers des placements privés américains (USPP), car nous avons réalisé deux opérations de ce type en 2003 puis en 2010, témoigne Cécile Domenicucci, responsable trésorerie groupe et financements d’Ipsos. Nous envisagions de diversifier nos financements et donc, d’examiner à nouveau cette option, mais nos banques nous ont également proposé d’étudier la perspective d’un placement privé en France et en Allemagne. C’est la première fois que nous entendions parler d’une telle possibilité outre-Rhin.»

Cécile Domenicucci, responsable

trésorerie groupe et financements

Une fenêtre de marché intéressante

Or cette piste a rapidement retenu l’attention des équipes financières, d’abord grâce au bouche-à-oreille. «Lors d’une conférence, j’ai rencontré mon homologue de Neopost, qui m’a fait part de ses impressions favorables quant au Schuldschein qu’il venait de réaliser», indique Cécile Domenicucci. Surtout, à la...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner