Financement des entreprises et Trésorerie

IPO

Le marché français se réveille

Option Finance - 14 octobre 2019 - Thomas Feat

IPO

La récente cotation de Verallia et celle, attendue pour novembre, de FDJ, marquent un retour des introductions en Bourse d’envergure sur le marché primaire parisien.

Après un premier semestre atone, ponctué par trois cotations de small caps sur Euronext Growth – Arcure, Group Tera et Aerkomm y ont levé 15 millions d’euros – et marqué par le renoncement de l’équipementier Gefco, les dernières semaines ont été caractérisées par un regain d’activité significatif du marché primaire parisien. Il y a quelques jours, le fabricant français de chaudières Boostheat a mené à bien son entrée en Bourse via une augmentation de capital de 35 millions d’euros. Surtout, le leader européen de l’emballage alimentaire en verre Verallia a réalisé, début octobre, l’IPO la plus importante en France depuis celle d’ALD Automotive en juin 2017, d’un montant de 888 millions d’euros (hors exercice de l’option de surallocation). De quoi porter les volumes à près d’un milliard d’euros, une somme sensiblement équivalente à celle de l’an dernier.

Une valorisation élevée

Dans la droite ligne d’une tendance à l’œuvre depuis quelques années, en France mais aussi en Europe, Boostheat et Verallia ont vu leur prix d’introduction s’établir en bas de fourchette (14 euros pour le premier, 27 euros pour le second).

Eric Arnould, responsable mondial ECM,

banque de grande clientèle, Natixis

Natixis

La valorisation du verrier le jour du listing, de 3,2 milliards d’euros ou 8 fois son Ebitda, s’est malgré tout établie à un niveau plus élevé que celles de ses concurrents Ardagh (7,8 fois), Vetropack (6 fois) et Owens-Illinois (5,9 fois) et très légèrement inférieur à celle du numéro un mondial Vidrala. Cela alors même que les Etats-Unis avaient annoncé, quelques jours plus tôt,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Florence Saliba, présidente de l’Association française des trésoriers d’entreprise (AFTE)

«Il faut anticiper les bouleversements qu’impliquent les innovations»

Emmanuelle Trichet, chef du service des titres des créances négociables de la Banque de France

«Nous accueillons favorablement toutes les innovations susceptibles de faciliter l’accès au marché des Neu CP»