Financement des entreprises et Trésorerie

Euro-PP

Le marché poursuit son rebond

Option Finance - 25 juin 2018 - Thomas Feat

Euro-PP

Les sommes levées depuis le début de l’année dans le cadre de placements privés de type Euro-PP ont augmenté de plus de 40 % sur un an. Le marché est dopé notamment par la relance de l’investissement, la volatilité sur le compartiment obligataire public et le retour de certains émetteurs.

Marc-Etienne Sébire, avocat, CMS Francis Lefebvre Avocats
CMS Francis Lefebvre Avocats

Le marché Euro-PP retrouve des couleurs ! Après une année 2017 relativement poussive, le regain d’activité amorcé à l’automne par le placement privé français se poursuit. Depuis le mois de janvier, les sommes levées dans le cadre des opérations ayant fait l’objet d’une communication de la part des émetteurs ont atteint 580 millions d’euros et augmenté par là même de 42 % en glissement annuel, selon plusieurs sources, dont CMS Francis Lefebvre Avocats. «Cette croissance en valeur s’accompagne d’une progression des volumes et de la dispersion, la taille moyenne des tickets continuant de diminuer», indique Marc-Etienne Sébire, avocat au sein du cabinet susmentionné. De fait, si Lucien Barrière et Gaumont-Pathé ont levé respectivement 90 et 120 millions d’euros cet hiver à l’issue de leurs Euro-PP inauguraux, d’autres corporates, à l’image de Foncière Volta, Abeo, Pierreval ou encore Scopelec, ont bouclé des émissions comprises entre 15 et 25 millions d’euros.

Aux dires des experts, plusieurs raisons expliquent cette dynamique. Certaines relèvent de la conjoncture et des fondamentaux de marché. «La reprise économique actuelle, qui stimule l’investissement, suscite des besoins de financement dans les PME et ETI, cœurs de cible de l’Euro-PP, explique Fabien Calixte, head of unrated debt capital markets chez BNP Paribas. Par ailleurs, la remontée progressive des taux, déjà constatée pour les obligations d’Etat et le Midswap à 7 et 10 ans, couplée au retour de la volatilité sur le marché obligataire public, drainent vers le placement privé des investisseurs opportunistes ou soucieux de stabilité.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner