Financement des entreprises et Trésorerie

Parole d'expert

«Lendix séduit les ETI et les sociétés cotées»

Option Finance - 3 juillet 2017 - Communiqué

ETI, Sociétés cotées

Lendix, première plateforme de prêt participatif en France et en Europe continentale, poursuit son développement et renforce son offre en créant une nouvelle classe de risque pour mieux accompagner les entreprises ETI et les sociétés cotées dans leurs recherches de financement.

Olivier Goy, fondateur, Lendix
Lendix

Comment Lendix accompagne-t-elle les entreprises dans le financement de leur dette ?
Depuis sa création en 2014, Lendix propose à toutes les entreprises des financements participatifs allant de 30 000 à 3 000 000 euros. Notre plateforme a ainsi pour vocation de financer leurs investissements en matériel ou une opération de croissance externe en complément des prêts qu’elles pourraient obtenir de leurs partenaires bancaires. Elle permet également aux entreprises d’obtenir des prêts sans nantissement, garantie ou caution pour financer l’achat d’une machine à l’étranger, des projets immobiliers ou des investissements en actifs immatériels. Des besoins auxquels les banques ne peuvent pas toujours répondre, ou en tout cas pas assez rapidement.

En quoi Lendix répond-elle aux attentes spécifiques des ETI et sociétés cotées ?
Notre offre de financement permet aux ETI et sociétés cotées de diversifier leurs sources de financement. Traditionnellement, ces entreprises ont recours à de la dette bancaire, au capital ou encore, pour leurs projets les plus importants, aux émissions obligataires. Or, au regard des frais d’émissions et d’organisations juridiques et comptables, les obligations ne sont souvent intéressantes que dans la mesure où leurs besoins en fonds sont supérieurs à 10 millions d’euros. Avec notre plateforme de financement participatif, nous proposons aux entreprises qui souhaitent lever entre 1 et 3 millions d’euros, sur des délais courts, une alternative aux obligations.

Vous venez également de créer une nouvelle classe de risque adaptée à ces entreprises…

Jusqu’à début avril, Lendix proposait trois classes de risque (A, B, C). Ces différentes notations sont attribuées à l’issue du processus de sélection interne, réalisé par les équipes d’analystes crédit de Lendix. Nous avons néanmoins constaté que certaines entreprises de taille importante ou cotées en bourse étaient intéressées par notre offre, mais trouvaient parfois que la classe de risque «A» demeurait trop chère en termes de taux. Lendix a donc élargi son offre et propose à sa communauté de prêteurs des entreprises avec une note de risque «A+» et des taux d’intérêt à partir de 3 %. Les entreprises de note «A+» s’adressent à des PME et ETI ayant un niveau de solvabilité financière très élevé et qui souhaitent bénéficier de la simplicité, de la rapidité de prise de décision et de l’absence de nantissement, de garantie personnelle ou de covenant offerts par la solution de financement participatif Lendix. Grâce à cette nouvelle classe de risque, nous sommes désormais en mesure de proposer des financements offrant des taux d’intérêt entre 3 % et 9 % pour des durées allant de trois mois à sept ans.

Une offre qui a récemment séduit Reworld Media ?
En effet, Reworld Media est le premier dossier à bénéficier de la notation «A+» depuis sa mise en place par Lendix et a emprunté ainsi, via notre plateforme, 3 millions d’euros sur 60 mois. Fondé en 2012, Reworld Media est un groupe médias multicanal générateur de relations entre les consommateurs et les marques à travers un processus éditorial novateur. Détenue à 30 % par ses fondateurs et 38 % par des institutionnels, la société est cotée sur Alternext depuis juin 2014. Le groupe (541 collaborateurs) opère en Europe (France, Espagne, Angleterre, Belgique et Italie) ainsi qu’en Asie. Il s’agit pour Lendix d’une nouvelle référence de poids.

Quel est le principal challenge de Lendix ?
Tout l’enjeu pour Lendix consiste à évangéliser les chefs d’entreprise, à leur expliquer comment nous nous positionnons par rapport aux banques et comment nous intervenons en complément des offres qui leur sont proposées. Depuis notre création, nous avons octroyé 90 millions d’euros de prêts à plus de 250 projets, dont 10 millions uniquement sur le mois de mai 2017. En 2017, nous devrions atteindre les 100 millions d’euros prêtés. Gage que le prêt participatif trouve désormais sa place sur le marché global du financement en France, notre communauté de prêteurs actifs s’élève à plus 7 000 membres, parmi lesquels des milliers de particuliers, de grands institutionnels tels que Groupama et Bpifrance ou plus récemment le Fonds européen d’investissement.

À lire aussi