Financement des entreprises et Trésorerie

Levée de fonds

Lydia et Qonto jouent la carte chinoise

Option Finance - 7 Février 2020 - Thomas Feat

Fintech, Investissement

Les fintechs françaises Lydia et Qonto, actives dans les paiements mobiles pour l’une et dans la fourniture de services financiers aux entreprises pour l’autre, viennent de lever respectivement 40 et 104 millions d’euros. Ces deux tours de table ont été menés par le géant chinois des technologies Tencent, qui réalise ainsi ses premières incursions dans le secteur français de la finance innovante.

En ce vendredi après-midi, la météo a beau être capricieuse et le trafic parisien plus saturé que de coutume en raison des grèves, Alexandre Prot, cofondateur et CEO de Qonto, a le sourire. La jeune pousse vient de boucler un tour de table de 104 millions d’euros, le plus important de l’histoire de la Fintech française. Cette quatrième augmentation de capital (série C) porte à 136 millions d’euros les sommes levées par la start-up depuis sa création en 2016 et, affirme son jeune dirigeant, constitue un «tournant» dans le parcours qui doit l’amener à devenir «la néobanque de référence des entreprises et des indépendants en Europe».

A quelques rues de là, l’atmosphère est également au beau fixe chez Lydia. Une semaine avant Qonto, la fintech spécialisée dans les paiements mobiles a réalisé une levée de fonds de 40 millions d’euros, la troisième depuis son lancement en 2013. Un tour de table qui, s’il n’approche pas les sommets atteints par celui de sa voisine, constitue à ce jour l’une des principales opérations de financement en capital-investissement du secteur français de la finance innovante, puisque, à la mi-2019, le ticket moyen des deals atteignait 9 millions d’euros dans le secteur, selon KPMG.

Une cinquantaine de rendez-vous

D’un côté comme de l’autre, ces opérations ont parachevé plusieurs mois d’un intense travail d’agrégation de données, de mises à plat de projets d’entreprises et de prospection. «Comme beaucoup de sociétés de croissance, nous avons préparé notre série C dès la clôture de la série...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner