Financement des entreprises et Trésorerie

Parole d'Expert - Pauline Bernard - BNP Paribas Securities Services

Une bonne performance sur le marché des fonds de dette nécessite pour les nouveaux entrants des adaptations significatives

Option finance - 8 décembre 2014

Performance, Fonds de dette

Le marché de la dette a le vent en poupe. Pauline Bernard, responsable du développement commercial pour la France chez BNP Paribas Securities Services nous explique comment ses équipes accompagnent les gestionnaires d’actifs et les nouveaux acteurs face aux défis et à la complexité d’un marché aussi exigeant que dynamique.

Pauline Bernard, responsable du développement commercial pour la France chez BNP Paribas Securities Services
Pauline Bernard

Comment expliquer la forte demande pour les fonds de dette ?

Pauline Bernard, responsable du développement commercial pour la France chez BNP Paribas Securities Services: Dans un contexte de désintermédiation bancaire, les émetteurs se tournent vers d’autres formes de financement. Les gestionnaires d’actifs sont, quant à eux, à la recherche de produits qui proposent des rendements supérieurs à ceux des produits obligataires traditionnels. L’évolution récente du cadre réglementaire et la création des fonds de prêt à l’économie (FPE) expliquent aussi la bonne santé du marché de la dette. Chez BNP Paribas Securities Services, nous avons enregistré depuis deux ans une croissance de 150 % en nombre de fonds de dette dont nous sommes dépositaires. En termes d’encours, le stock correspondant s’élève à plus de 29 milliards d’euros en fin d’année 2014.

Le marché de la dette s’ouvre donc à de nouveaux investisseurs ?

Pauline Bernard : Le décret du 2 août 2013 a permis la réforme du Code des assurances pour favoriser les investissements des assureurs dans l’économie réelle. Les fonds de prêt à l’économie peuvent prendre la forme de fonds communs de titrisation ou de fonds professionnels spécialisés. Ils sont un élément moteur du développement actuel du marché de la dette.

Le périmètre des investisseurs ayant accès aux FPE devrait encore être élargi en fin d’année aux institutions de prévoyance et aux mutuelles de santé. La palette d’entreprises européennes éligibles pourrait également être ouverte aux «personnes morales» ou «fiducies» détenant «une ou plusieurs participations», comme les holdings destinées à financer des biens d’équipements ou d’infrastructures.

Quel est le rôle du dépositaire vis-à-vis des fonds de dette ?

Pauline Bernard: Il existe deux principaux types de fonds : les organismes de titrisation et les fonds professionnels spécialisés (FPS). Dans les deux cas, il est nécessaire de choisir un dépositaire qui assurera le contrôle des décisions de la société de gestion et la garde des actifs. Chez BNP Paribas Securities Services, nous avons constitué des équipes dédiées d’experts combinant nos multiples savoir-faire, du suivi des créances et du contrôle dépositaire à la gestion administrative des fonds. Nos clients bénéficient ainsi de notre expérience de plus de 20 ans en matière de fonds de dette.

Quels sont les principaux défis rencontrés par les différents acteurs sur les fonds de dette ?

Pauline Bernard: Les nouveaux entrants espèrent souvent pouvoir appréhender cette nouvelle classe d’actifs avec leurs outils et process habituels. A mon sens, ils sous-estiment parfois l’ampleur des adaptations nécessaires à une bonne performance sur le marché de la dette. Développer une expertise en matière de fonds de dette exige une bonne capacité d’origination, mais également des compétences de structuration, d’accès aux actifs et enfin de sélection de ces mêmes actifs.

Nous sommes sollicités par des sociétés de gestion de plus ou moins grande taille pour les accompagner dans la mise en place de leurs produits. Notre expertise reconnue et notre riche expérience nous permettent d’intervenir sur tout type de véhicule (organismes de titrisation ou fonds professionnels spécialisés) quelle que soit la nature des actifs et passifs concernés. Nos capacités de veille réglementaire et notre implication auprès des autorités de place dans la préparation des futures évolutions sont également de précieux atouts pour nos partenaires, au même titre que notre connaissance approfondie des attentes des investisseurs sur les différents marchés européens.