Financement des entreprises et Trésorerie

Renminbi

Veolia innove avec l’émission d’un Panda bond

Option Finance - 26 septembre 2016 - Arnaud Lefebvre

Emissions obligataires, Renminbi, Yuan

Veolia innove avec l’émission d’un Panda bond

Afin de financer son développement en Chine, Veolia Environnement vient d’émettre un emprunt obligataire en Chine continentale, une première pour un groupe français. Ayant nécessité près de six mois de préparation, ce «Panda bond» permet à la société d’accéder au marché du renminbi le plus profond de la planète.

Figurant parmi les premiers groupes français à avoir réalisé une émission obligataire en renminbi sur le marché hongkongais en 2012, Veolia Environnement fait cette fois-ci figure de pionnier. Afin de financer ses besoins libellés dans la monnaie chinoise, la société vient d’émettre le premier «Panda bond» hexagonal, un qualificatif désignant des obligations placées sur le marché de Chine continentale, dit marché «onshore». Jusqu’alors, le seul corporate international à avoir fait de même était le constructeur automobile allemand Daimler, qui a effectué plusieurs opérations de ce type depuis 2014.

Une attente forte des autorités et investisseurs chinois

Pour les équipes financières du groupe spécialisé dans la gestion de l’eau, la gestion des déchets et la gestion énergétique, le succès de cette opération inaugurale est venu boucler de la meilleure des manières un chantier initié dès la fin 2015.

Claire Bechaux, directrice du financement et de la trésorerie, Veolia
Veolia

«Nous avons été “pitchés” par nos banques sur le marché du Panda bond, explique Claire Bechaux, directrice du financement et de la trésorerie de Veolia. Si Daimler était jusqu’alors le seul corporate étranger à avoir levé des fonds sur ce dernier, nous avons été informés du fait que le régulateur et les investisseurs chinois souhaitaient attirer de nouveaux émetteurs non domestiques.» Du côté des autorités publiques, cette volonté s’inscrit dans la démarche engagée depuis plusieurs années par la Chine pour accélérer l’internationalisation du renminbi et ouvrir les marchés financiers locaux aux opérateurs étrangers. S’agissant des investisseurs, leurs desiderata visent à répondre à un objectif de diversification des actifs. 

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner