Fiscalité, Comptabilité, Droit

Reporting

Alcatel-Lucent Enterprise améliore la remontée de ses données

Option Finance - 24 avril 2017 - Anaïs Trebaul

Reporting, Alcatel-Lucent

L’année dernière, Alcatel-Lucent Enterprise a choisi de passer par le cloud pour établir son reporting. Une solution qui simplifie sa mise en œuvre et fiabilise les informations financières.

En 2014, après s’être séparée du groupe Alcatel-Lucent, la société téléphonique dédiée aux professionnels Alcatel-Lucent Enterprise avait choisi d’établir son reporting groupe à partir d’Excel. Une solution peu coûteuse, mais source d’erreurs pour une entreprise qui détient plus de 20 entités réparties dans 42 pays.

En effet, chaque structure remontait les informations issues de son propre logiciel comptable, puis le siège s’occupait de les consolider.

Bernd Stangl, directeur administratif et financier, Alcatel-Lucent Enterprise
Alcatel-Lucent Enterprise

«Nous pouvions faire des erreurs de saisie, appliquer une mauvaise formule, utiliser une ancienne version du fichier de reporting, effectuer une compilation erronée des différentes informations financières transmises par nos entités, indique Bernd Stangl, directeur administratif et financier d’Alcatel-Lucent Enterprise. A chaque reporting mensuel, nous constations des erreurs, qui nous prenaient entre un et deux jours à corriger.» Ainsi, la constitution des tableaux financiers s’en trouvait également ralentie. «Lorsque nous remarquions une erreur dans le compte de résultat consolidé, la corriger prenait deux à trois heures environ, illustre Bernd Stangl. En effet, nous ne pouvions pas voir à quelle commande et à quelle facture correspondaient les montants compilés, il était donc difficile de trouver la source d’erreur et d’analyser les écarts.»

Une base de travail pour les auditeurs

Des anomalies potentielles qui pouvaient remettre en cause la fiabilité des données financières de l’entreprise. «L’analyse des comptes par les commissaires aux comptes a duré très longtemps, car le rapprochement était très long et compliqué», relève Bernd Stangl.

Pour faciliter la construction de ses reportings,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner