Fiscalité, Comptabilité, Droit

Entreprises

Bientôt quinze déclarations sociales de moins

Option Finance - 28 novembre 2016 - Astrid Gruyelle

Déclaration sociale nominative

Bientôt quinze déclarations sociales de moins

Alors que l’entrée dans la troisième phase de déploiement de la déclaration sociale nominative (DSN) est en cours, certaines entreprises observent déjà un gain de temps et une baisse du nombre d’erreurs déclaratives liés à la mise en place de ce système.

Depuis le mois de septembre, les entreprises ont la possibilité d’anticiper la troisième et dernière phase de déploiement de la déclaration sociale nominative (DSN). Ce mode de transmission unique des données individuelles des salariés via le logiciel de paie rendu obligatoire depuis mai 2015 pour un certain nombre d’entreprises devra ensuite être généralisé à l’ensemble des sociétés à partir de 2017 (voir encadré). «A ce jour, environ 850 000 entreprises sur les 1,6 million d’entreprises concernées au total sont en train de déployer la DSN en phase 2 ou 3», explique Elisabeth Humbert Bottin, directeur général du Groupement d’intérêt public modernisation des déclarations sociales (GIP-MDS).

Un fichier automatiquement généré

Les entreprises avaient souvent des craintes avant de mettre en place la DSN, mais elles sont généralement satisfaites par la suite.

Karine Falbriard, responsable paie, Armand Thiery SAS
Armand Thiery SAS

Les plus importants changements se situent en effet lors de la mise en œuvre initiale. «Afin de pouvoir répondre à l’obligation de réactivité sous cinq jours pour déclarer les arrêts maladie, nous avons affecté une personne à la gestion des attestations maladie, illustre Karine Falbriard, responsable paie de la société d’habillement Armand Thiery SAS. Le paramétrage de notre logiciel de paie avait exigé un mois de travail.» Mais, les étapes suivantes nécessitent généralement de simples ajustements. «Le passage en phase 2 s’est déroulé sans problème, poursuit Karine Falbriard. Nous avons seulement eu besoin de régler les paramètres du logiciel de paie.»

D’autant plus que des offres logicielles émergent pour prendre en compte spécifiquement la DSN. «Notre nouvelle solution de paie dans le cloud est particulièrement adaptée à la DSN, explique Sabine Hagege, responsable produit EMEA pour Workday. Elle permet de gérer les ressources humaines et la paie dans un système unifié.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner