Fiscalité, Comptabilité, Droit

Comptes semestriels

Les points à anticiper pour la clôture

Option Finance - 22 Mai 2020 - Anaïs Trebaul

Entreprises, AMF, Comptes semestriels

L’AMF, l’ANC et la CNCC ont rendu publiques la semaine dernière leurs recommandations et leurs observations sur la préparation des comptes semestriels. Des annonces particulièrement attendues par les entreprises alors que les normes comptables ne sont pas toujours adaptées au caractère exceptionnel de cette situation.

Cette année, la préparation des comptes semestriels pourrait virer au casse-tête pour de nombreux groupes. Entre les problèmes rencontrés par certains pour remonter les informations comptables et financières depuis les filiales, notamment en raison du confinement, les incertitudes quant à la possibilité de déroger à certaines obligations comptables du fait de la crise (par exemple sur les dépréciations d’actifs) ou encore les difficultés à fournir des prévisions au marché, la tâche s’annonce plus complexe que jamais. Afin d’apporter une information aussi pertinente que possible, l’AMF rappelle aux émetteurs qu’ils peuvent faire évoluer leur calendrier de publication pour présenter leurs comptes semestriels plus tardivement que d’habitude. Les entreprises ont en effet jusqu’au 30 septembre pour publier leurs comptes clos au 30 juin. Voici les principaux points sur lesquels les entreprises devront être vigilantes dans les prochaines semaines.

Dépréciation du goodwill

abituellement, les entreprises réalisent une fois par an, souvent en fin d’année, des tests de dépréciation du goodwill, c’est-à-dire de l’écart entre la valeur nette de leurs actifs et la valeur de marché (ou valeur d’utilité) de ces derniers (écarts d’acquisition). Mais cette année, la plupart des groupes devront mener ces travaux dès les prochaines semaines. «La norme IAS 36 indique que ces tests doivent être réalisés dès que l’entreprise a connaissance d’un indice de perte de valeur de son actif (baisse du cours de bourse, du chiffre...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Interview de Hubert Blanc-Jouvan, associé au sein du département finance à Paris chez Ashurst

«Le scandale Wirecard pourrait amener certains pays à adapter leur cadre de régulation»

Pascal Saint-Amans, directeur du centre de politique et d’administration fiscales de l’OCDE

«L’OCDE a pris l’engagement d’un accord sur la fiscalité internationale à la mi-2021»