Fiscalité, Comptabilité, Droit

Fiscalité

Prélèvement à la source : dernière ligne droite pour les entreprises

Option Finance - 26 novembre 2018 - Alexandra Milleret

Prélèvement à la source, Entreprises

Prélèvement à la source : dernière ligne droite pour les entreprises

La mise en œuvre du prélèvement à la source sera effective le 1er janvier 2019. Afin de préparer leurs salariés au futur dispositif et d’éviter des crises de panique en février prochain, les entreprises organisent des campagnes de sensibilisation en interne.

Dernière ligne droite pour les entreprises. D’ici un mois, le prélèvement à la source sera entré en vigueur. Une révolution du mode de collecte de l’impôt sur le revenu mais aussi un bouleversement dans la vie des entreprises. Nul doute que dès le 31 janvier prochain, les salariés français scruteront leurs bulletins de paie pour vérifier que le premier montant de l’impôt prélevé de l’année 2019 est bien le bon. Les dirigeants, eux, espèrent échapper à d’éventuels couacs de leurs logiciels de paie.

Christine Dehesdin, directrice compensation & benefits à la direction de la stratégie RH et des affaires sociales du groupe Engie
Engie

Pour l’heure, les entreprises s’activent. «Les doutes en septembre dernier sur la mise en œuvre du prélèvement à la source au 1er janvier prochain n’ont pas arrêté nos préparatifs, se félicite Christine Dehesdin, directrice compensation & benefits à la direction de la stratégie RH et des affaires sociales du groupe Engie. Et même si l’intégration du dispositif en interne représente un travail important, nous serons prêts à temps.»

Et certains services RH et financiers de grands groupes ont même dû faire une croix sur leurs vacances d’été pour adapter leurs systèmes de paie à la réforme. «Nous employons 23 000 salariés répartis sur 121 établissements, explique Jacques Guillot, directeur des ressources humaines du groupe Ramsay Générale de Santé. D’ici 2021, toutes les paies du groupe seront centralisées mais aujourd’hui, nous travaillons entité par entité pour mettre en place le dispositif.» Un travail réalisé main dans la main avec les éditeurs de logiciels de paie qui n’ont eu de cesse, ces derniers mois, de former les services en charge du prélèvement à la source au sein des entreprises.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner