Fiscalité, Comptabilité, Droit

Etats financiers

XBRL, le standard qui va tout changer

Option Finance - 3 décembre 2018 - Anaïs Trebaul

Comptabilité

XBRL, le standard qui va tout changer

A compter du 1er janvier 2020, les entreprises soumises aux normes IFRS devront présenter leurs états financiers non plus en PDF, mais sous un standard électronique nommé «XBRL». L’objectif de ce changement est d’accroître la transparence des comptes des entreprises et de faciliter leur accès pour les investisseurs et analystes. Mais ce chantier, particulièrement complexe, implique une préparation minutieuse de la part des directions financières.

C’est une petite révolution en matière de communication financière qui se profile. Jusqu’à présent, les comptes des entreprises étaient présentés sur leur site Internet sous un format PDF. A partir de 2020, les états financiers primaires, c’est-à-dire le bilan, le compte de résultat et le tableau de flux de trésorerie des entreprises qui publient leurs comptes consolidés en norme IFRS devront être disponibles sous un format électronique unique nommé iXBRL (inline eXtensible Business Reporting Language). Les données de ces fichiers auront pour particularité d’être rattachées «informatiquement» au référentiel comptable et ainsi d’être repérées puis extraites plus simplement. Une obligation qui sera ensuite étendue à certaines informations présentes en annexe à compter de 2022.

Ce changement, initié par l’ESMA (European Securities and Markets Authority), s’inscrit dans le cadre de la directive transparence présentée en 2013 par la Commission européenne, qui visait notamment à mettre en place un reporting harmonisé au niveau européen afin de simplifier la tâche des analystes. En optant pour ce format, ces institutions ont aussi choisi d’étendre l’application d’un format de fichier déjà utilisé dans certains Etats.

Thomas Verdin, administrateur et animateur

de groupes de travail, XBRL Europe

XBRL Europe

«Depuis plus de dix ans, les entreprises cotées américaines publient leurs comptes au format XBRL (voir encadré), souligne Thomas Verdin, directeur BM&A UK et administrateur et animateur de groupes de travail au sein de l’association XBRL Europe. Par ailleurs, en Espagne, Belgique, Italie, Allemagne, Royaume-Uni et dans certains pays nordiques, ce type de fichier est déjà utilisé par les entreprises pour déposer leurs comptes annuels au registre de commerce.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner