Gestion financière

Stratégie

CMA CGM poursuit son plan de désendettement

Option Finance - 4 septembre 2017 - Arnaud Lefebvre

M&A, Emissions obligataires

CMA CGM poursuit son plan de désendettement

Après avoir procédé à la plus importante acquisition de son histoire fin 2015, CMA CGM avait indiqué vouloir réduire le niveau de sa dette dans un délai de deux ans. Bien engagé dans cette voie, notamment grâce à la mise en œuvre de mesures de compétitivité et à la cession d’un actif portuaire, le transporteur maritime est parvenu à faire son retour sur le marché obligataire mi-juillet.

CMA CGM tient le cap qu’il s’était fixé. En procédant à l’acquisition du transporteur maritime singapourien Neptune Orient Lines Limited (NOL), annoncée fin 2015 et bouclée en juin 2016, le groupe marseillais avait consenti à dépenser 2,4 milliards de dollars, soit le montant le plus élevé de son histoire pour une opération de croissance externe. Alors que cette transaction a fait passer son ratio de dette nette ajustée sur fonds propres (gearing) de 0,65 fois fin 2015 à 1,30 fois un an plus tard, il s’était engagé, à la clôture de cette dernière, à réduire son levier d’endettement en deçà de 0,8 fois sur un horizon de 18 à 24 mois. Une stratégie essentielle pour financer son développement sur les marchés de capitaux.

Michel Sirat, directeur financier du groupe CMA CGM
groupe CMA CGM

«Avant de revenir sur le marché obligataire dans les meilleures conditions, il était nécessaire de prouver aux investisseurs notre capacité à ramener NOL à la profitabilité et à nous désendetter, conformément à ce que nous avions indiqué lors de l’annonce de l’acquisition de NOL en décembre 2015, insiste Michel Sirat, directeur financier du groupe CMA CGM. En dépit d’un environnement très difficile en 2016 pour le secteur maritime, nous avons sensiblement avancé dans l’atteinte de cet objectif, ce qui nous a permis de procéder à une nouvelle émission obligataire, mi-juillet.»

Affichant à cette date un gearing proche de 1,15 fois en pro forma, l’entreprise a ainsi levé 650 millions d’euros sur cinq ans (voir encadré).

De nouveaux outils de mesure de la profitabilité

Pour y parvenir, les équipes de CMA CGM ont agi sur plusieurs fronts. D’abord, au niveau du groupe, un plan d’économies baptisé «Agility» a été lancé en juillet 2016. Ciblant les différents...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner