Gestion financière

Philippe Mutin, directeur général délégué, Factofrance

Factofrance facilite l’accès des PME à l’affacturage inversé

Option Finance - 7 Février 2020 - Anne del Pozo

PME, Affacturage

Bien connu des grands donneurs d’ordres, l’affacturage inversé devrait, dans les mois et années à venir, être plus largement déployé par les PME. La nouvelle dynamique impulsée par la loi Pacte, qui vise principalement les donneurs d’ordres de la sphère publique, résonne néanmoins positivement autour de la démarche de promotion d’une offre plus accessible et mieux adaptée aux petites et moyenne entreprises.

Où en est le marché de l’affacturage inversé en France ?

Ce produit représente environ 5 % de l’activité des sociétés d’affacturage (factors) en France, soit environ 18 milliards d’euros de financement annuel. Compte tenu des bénéfices de l’affacturage inversé pour l’économie, le gouvernement (au travers de l’article 106 de la loi Pacte), les organisations patronales et les factors poursuivent leurs investissements et encouragent les donneurs d’ordres de la sphère publique comme privée à le mettre en place plus largement. Cependant, il restait jusqu’alors presque exclusivement proposé aux grands donneurs d’ordres, en particulier des secteurs énergétiques, de la grande distribution et de l’industrie.

Quels sont les avantages de l’affacturage inversé pour les différentes parties prenantes ?

Le principe de l’affacturage inversé, aussi appelé reverse factoring, consiste, pour un donneur d’ordres, à faire intervenir un factor pour anticiper le règlement de ses factures fournisseurs. Ainsi, dès lors que le donneur d’ordres valide une facture, son fournisseur peut immédiatement être payé par le factor, sans attendre le délai de paiement contractuel figurant sur la facture. Un processus qui, pour les fournisseurs, participe à l’amélioration de leur trésorerie ainsi qu’à la sécurisation de leur poste clients. Ce dispositif leur permet par ailleurs de diversifier leurs sources de financement. Enfin, ce processus de financement s’appuyant souvent sur une plateforme digitale, il oblige les parties prenantes à structurer leurs processus internes, notamment la validation des statuts de factures, dans le sens d’une fluidification des échanges. Lorsque le programme est bien structuré, il est véritablement gagnant-gagnant. Le donneur d’ordres pérennise sa chaîne d’approvisionnement en donnant l’accès à une ligne de financement d’exploitation à ses fournisseurs, il améliore le capital relationnel avec ces derniers et leur fidélisation.

Quelle est l’approche de Factofrance en matière d’affacturage inversé ?

Factofrance, acteur de référence de l’affacturage, a élargi depuis plusieurs années son positionnement. Celui-ci s’articule autour d’une offre complète de financement du cycle d’exploitation à travers des solutions de financement des créances clients (affacturage), des stocks, et du poste fournisseurs. La spécificité de l’approche de Factofrance réside dans sa volonté de rendre l’affacturage inversé accessible à chaque segment d’entreprises, dont les PME. 

Comment Factofrance rend donc accessible le reverse factoring aux PME ?

Avec sa nouvelle offre Access Reverse, Factofrance démocratise l’accès du reverse factoring aux PME. Cette solution s’adresse, en effet, aux entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires annuel à partir de 20 millions d’euros par an et qui bénéficient d’une ligne d’assurance-crédit. 

L’objectif est de permettre à ces entreprises de sécuriser les relations avec leurs fournisseurs stratégiques, tout en optimisant le financement de leur propre cycle d’exploitation grâce à une souplesse de remboursement. Access Reverse permet de financer 100 % du montant des factures nettes «bon à payer», émises par des fournisseurs stratégiques basés en France ou en Europe. Son fonctionnement est simple et basé sur des échanges d’informations automatisés. Elle ne requiert pas la mise en place et le paramétrage des plateformes nécessaires à la gestion des programmes d’affacturage inversé de grandes tailles. 

Cette offre s’adapte à un nombre de cas d’usages importants : elle peut être utilisée pour augmenter la capacité d’achat vis-à-vis d’un fournisseur, anticiper des achats à de meilleures conditions, ou encore de négocier de façon pérenne un escompte fournisseur.

Avec Access Reverse, nous étendons notre capacité d’accompagner les PME en renforçant leurs relations fournisseurs, tout en optimisant leur trésorerie. Cette offre doit modestement faire partie des solutions de financement sécurisées du BFR des entreprises Françaises qui, rappelons-le, portent environ 700 milliards de créances interentreprises.