Gestion financière

Parole d'expert

«Finastra* prône l’innovation pour accompagner la transformation du secteur financier»

Option Finance - 19 juin 2017 - Communiqué

Innovation, Transformation d'entreprise

Le secteur banque finance a engagé sa transformation. Une mutation certes contrainte par le contexte de crise, la pression réglementaire et la disruption de son modèle de marché, mais que les innovations technologiques peuvent accompagner.

Younes Guemouri, managing director, Finastra
Finastra

Pourquoi le secteur bancaire doit-il se réinventer ?
Depuis près de 20 ans maintenant, le secteur des services financiers connaît de profondes mutations consécutives à deux phénomènes. D’une part, les crises financières avec pour corollaire la forte poussée des régulateurs pour mieux cadrer l’activité bancaire. D’autre part, l’arrivée sur leur marché de nouveaux entrants avec un modèle disruptif, tels que les banques en ligne ou des acteurs issus du secteur des télécommunications. Face à ce contexte et afin de freiner l’érosion de ses marges tout en optimisant ses coûts, le secteur bancaire n’a d’autre choix que de se réinventer.

En quoi les évolutions technologiques portent cette tendance ?

Fintechs, Regtechs, les nouvelles technologies spécifiques à la finance ou à la conformité sont un vecteur essentiel au renouveau de tous les établissements financiers. En effet, l’avènement de l’économie collaborative (l’appeconomy) et des technologies web favorisent une nouvelle approche dans la conception logicielle, qui permet une déclinaison des solutions sous forme de composants. Des composants qui demain seront portés sur le cloud sous forme d’applications mobiles sur mesure, téléchargeables à la demande. Le cloud contribuera à alléger leurs infrastructures technologiques et les budgets qui y sont alloués, à harmoniser leurs systèmes d’information et à en faciliter l’accès. L’adoption du blockchain et du PaaS (Platform as a Service) va leur permettre de repenser leur organisation, de fluidifier leurs processus et leurs relations avec les clients, de gagner en réactivité et en agilité… Même la gamification peut participer à leur renouveau et contribuer à fidéliser certains de leurs clients et capter des jeunes générations.

Autant de technologies sur lesquelles capitalise Finastra ?
Finastra est un éditeur spécialisé dans le développement de progiciels financiers depuis de nombreuses années. Notre proposition de valeur repose en premier lieu sur la profondeur et la largeur de notre gamme. Nous sommes en effet le seul éditeur du marché à proposer des solutions pour l’intégralité du secteur financier : banques de détail, corporate banking, capital market, asset management et risk management. Nous apportons donc une vision à 360° de l’ensemble des activités de la banque, depuis son système d’information central jusqu’à sa plateforme digitale et sa gestion du risque. D’autre part, toutes nos solutions sont disponibles en PaaS, ce qui nous permet de proposer de manière innovante et très rapidement de nouveaux leviers de croissance à nos clients, comme par exemple la mise en place d’une plateforme de financement participatif (crowdlending) ou d’un réseau dédié à la communauté du lending. Enfin, le volet digital de notre offre comprend une solution mobile performante, qui apporte une expérience avec sa banque en phase avec les attentes de la clientèle d’aujourd’hui.

Pouvez-vous nous citer des exemples d’innovations technologiques Finastra ?
Notre solution Fusion Capital repose sur la technologie PaaS. Elle permet aux institutions financières de bénéficier de nouvelles offres technologiques de Finastra mais également d’autres acteurs spécialistes (fintechs, partenaires certifiés, etc.). Au travers de cette offre, nous entendons ainsi faciliter l’accès de nos clients aux nouvelles technologies et les accompagner dans une transformation progressive de leurs processus et de leurs systèmes. Nous venons également de lancer une solution qui repose sur une technologie de «machine learning» et qui permet de repérer les erreurs de saisie, les anomalies et de manière générale les activités inhabituelles, tout en accélérant la validité des transactions. Avec Finastra Fusion Capital Detect, nous exploitons les capacités de l’intelligence artificielle qui contribue à l’amélioration de la productivité et de la croissance des institutions financières, et ce sur le long terme.

Sur quelles ressources vous appuyez-vous ?
Finastra investit de manière récurrente dans l’innovation. D’autre part, nous comptons à Paris près de 550 collaborateurs dont de nombreux business analystes et développeurs, et travaillons en collaboration avec des partenaires et start-ups. Elles nous accompagnent notamment dans le développement de notre stratégie PaaS mais aussi sur des sujets pointus tels que la conformité, pour faire de la réglementation, au-delà de la simple mise aux normes, une source réelle d’opportunités.

* Le 14 juin 2017 Misys et D+H unissent leurs forces et deviennent Finastra