Gestion financière

Informatique

Le groupe Barrière optimise sa gestion financière

Option Finance - 15 mai 2017 - Anaïs Trebaul

Cloud

Avec une cinquantaine d’établissements en France et à l’étranger, le groupe Barrière n’avait pas d’outil financier commun pour l’ensemble de ses entités. Pour rendre sa gestion plus simple, l’entreprise s’est dotée d’une solution sous format «cloud».

Une gestion financière unique pour toutes ses entités. C’est ce que le groupe Lucien Barrière a décidé de mettre en place en choisissant une nouvelle solution.

Nicolas Quiviger, contrôleur financier, groupe Barrière
groupe Barrière

Présente en France, en Suisse, en Egypte, en Cote d’Ivoire et au Maroc, la société hôtelière ne disposait pas, jusqu’à présent, d’un outil de gestion financière permettant à ses différents établissements de travailler sur une même base. «Nous avions un logiciel comptable commun pour la France et la Suisse, indique Nicolas Quiviger, contrôleur financier du groupe Barrière. En revanche, les autres entités du groupe disposaient de systèmes différents.» Cette situation posait plusieurs problèmes à la direction financière. «A un instant donné, nous ne pouvions pas avoir une vision globale des données comptables de l’ensemble des entités, ce qui limitait nos capacités d’analyse dans l’immédiat, souligne Nicolas Quiviger. D’une part, nous devions demander à chaque établissement de nous remonter ses données, et d’autre part, les informations reçues pouvaient être hétérogènes, ce qui nous amenait à prendre davantage de temps pour les réconcilier.»

Pour optimiser ses processus, la direction a donc décidé d’installer une nouvelle solution de gestion financière commune à toutes ses entités, basée sur le cloud. C’est ainsi que l’entreprise s’est tournée vers l’éditeur américain Workday. «Le basculement complet du dispositif, effectif depuis janvier dernier, a duré neuf mois : les équipes de Workday ont d’abord rencontré nos équipes pour récolter leurs besoins et diagnostiquer les différents processus financiers, précise Nicolas Quiviger. Ensuite, l’interface a été développée pour automatiser l’ensemble des tâches comptables.»

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner