Gestion financière

Parole d'expert Laurent Péron, GoCardless

Le prélèvement automatique, un paiement simple et sécurisé

Option Finance - 24 Avril 2020 - Propos recueillis par Anne del Pozo

Prélèvement

Sous le régime de la DSP2, le prélèvement automatique sécurise les paiements en ligne. Outre le fait de limiter la fraude, il représente également une opportunité, pour les e-commerçants, de renforcer leur taux de conversion de prospects en clients, de répondre davantage aux enjeux des paiements récurrents tels que les abonnements et de limiter les contentieux.

Quels sont les enjeux actuels des e-commerçants en termes de paiement ?

Aujourd’hui, le taux de conversion des paniers en achats effectifs reste le principal point d’achoppement des e-commerçants, notamment en raison des moyens de paiement proposés qui, d’une part, ne répondent pas toujours à la «préférence» des acheteurs, et d’autre part n’offrent pas le niveau de sécurité optimum. Des freins qui ne sont pas nouveaux et que la directive DSP2 devrait contribuer à lever, du moins pour la partie sécuritaire. En effet, la DSP2 instaure notamment des normes de sécurité plus strictes pour les paiements en ligne, via la mise en place d’une double authentification. Entrée en vigueur en janvier 2018, les mesures de la DSP2 sont appliquées depuis le 14 septembre 2019.

Quels sont les impacts de la DSP2 pour les e-commerçants ?

La double authentification imposée par la DSP2 renforce la sécurité des transactions réalisées par carte bleue et rassure le consommateur. En revanche, elle complexifie le modèle d’identification de l’acheteur et le parcours d’achat en ligne. Selon une étude menée par GoCardless en 2019, 33 % des Français ont ainsi abandonné un achat en ligne en raison de la complexité du processus de sécurité. Par ailleurs, l’approche DSP2 n’est pas forcément adaptée pour les modèles économiques articulés autour des abonnements et qui, actuellement, tendent à se développer. Une stratégie par exemple adoptée par l’enseigne Habitat qui, avec son offre «Lui l’espresso», propose la livraison d’une machine à café, puis, chaque mois, de capsules de café.

Des contraintes levées par le prélèvement automatique ?

En effet, le prélèvement automatique via un établissement de paiement comme GoCardless évite le recours aux étapes supplémentaires d’authentification imposées par la DSP2, qui peuvent être un frein au taux de conversion du prospect en client. Il s’agit également d’un mode de paiement différent de la carte bleue qui, dans certains pays, lui est d’ailleurs parfois préféré. Plus le site de vente en ligne propose de moyens de paiement différents, plus la taille du panier et la récurrence des achats tend à augmenter. Ainsi, en proposant un à trois moyens de paiement supplémentaires, elle augmente de 19 % ses revenus liés aux ventes en ligne. Une augmentation qui passe à 21 % si elle propose quatre à cinq moyens de paiement en plus, et à 23 % pour plus de cinq moyens de paiement complémentaires acceptés*. D’autre part, le prélèvement automatique permet de lever les barrières de dates limites des cartes bleues et contribue ainsi à la fidélisation des clients, notamment dans le cadre des abonnements. En effet, avec le prélèvement, les durées d’abonnements sont généralement multipliées par deux par rapport aux règlements par cartes. Les e-commerçants sécurisent ainsi leur business. D’autant que le prélèvement automatique permet de vendre un bien et ensuite, de souscrire à un abonnement de service. Enfin, avec le prélèvement automatique, les e-commerçants n’ont pas à se préoccuper de la mise en place de la DSP2 et peuvent se concentrer sur leur cœur de métier ainsi que sur le développement de leur activité.

Le prélèvement automatique GoCardless offre-t-il un niveau de sécurité équivalent à la double authentification DSP2 ?

Le prélèvement automatique offre effectivement le même niveau de sécurité que la double authentification DSP2, car son principal avantage est qu’il repose sur une autorisation préalable. Elle est indispensable à toute opération de prélèvement d’un établissement de paiement tel que GoCardless, et sans cette autorisation, aucune transaction ne peut être réalisée. Celle-ci sécurise donc chaque demande de prélèvement et évite ainsi les contentieux a posteriori. Mais GoCardless va au-delà de la DSP2 en réalisant également des contrôles et des opérations de prévention auprès des e-commerçants, limitant ainsi le risque de fraude. Nous nous attachons à trouver le juste équilibre entre le taux de conversion et la sécurité des transactions.

En quoi le prélèvement est-il particulièrement adapté au développement des transactions à l’international ?

Se mettre en conformité avec la DSP2 est parfois insuffisant pour se développer à l’international. Selon l’étude GoCardless «Préférences de paiement dans le monde pour les achats B2B récurrents», certains pays sont plus sensibles au mode de paiement par prélèvement automatique. Pour accompagner les entreprises dans cette démarche, GoCardless propose le prélèvement automatique dans plus de 30 pays et prend en charge de nombreuses devises (GBP, EUR, USD, SEK, DKK, AUD, NZD et CAD). 

Pour plus d’informations sur GoCardless, cliquez ici.

*Source : Zuora Subscribed Institute 2020