Gestion financière

Fraude

Restez vigilant

Option Finance - 17 mai 2016 - Astrid Gruyelle

Fraude

Fraude - Restez vigilant

Si la fraude au président est désormais bien connue des entreprises, celles-ci doivent toutefois continuer à se montrer vigilantes. Pour parvenir à leurs fins, les escrocs élaborent en effet des scénarios de plus en plus complexes, en multipliant notamment les fausses identités. Afin d’y faire face, les directions financières ont tout intérêt à former régulièrement leurs équipes pour qu’elles acquièrent les bons réflexes, et à communiquer largement après chaque tentative frauduleuse.

L’imagination des fraudeurs est sans limites. Longtemps, ils ont berné bon nombre d’entreprises en se faisant passer auprès de salariés de la direction financière pour leur supérieur hiérarchique et en leur intimant l’ordre de transférer de l’argent sur un compte fictif. Mais la manœuvre, dite «fraude au président», a fini par prendre une ampleur telle que les entreprises n’ont plus hésité à en parler, y compris aux médias. Conscients qu’ils risquaient d’avoir affaire à des salariés plus méfiants, les escrocs ont aussitôt modifié leur approche.

Depuis quelque temps, ils s’attaquent ainsi aux fournisseurs des entreprises, en se faisant passer cette fois pour leur client. Les questions sont a priori anodines. «La personne au téléphone prétexte vouloir faire le point sur ses dettes fournisseurs et demande incidemment quelle est la dernière facture à régler, raconte le directeur financier EMEA de Louis Vuitton. En fait, elle veut obtenir le numéro de facture et le montant dû exact pour rendre plus crédible la demande de virement sur son faux compte qu’elle adressera ensuite au groupe.»

Bien que les entreprises soient désormais prévenues de la multiplication des risques de fraude, celles-ci continuent de prospérer. D’après une récente étude réalisée par la DFCG et Euler Hermes, 93 % des 150 directions financières interrogées en France ont été victimes d’au moins une tentative frauduleuse en 2015, contre 77 % l’année précédente.

Bernard Gall, trésorier adjoint, Arianespace
Arianespace

«Une fois qu’ils ont récolté des informations sur une...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner