Gestion financière

Parole d’expert

«Sécuriser son poste client, un enjeu majeur pour les exportateurs français»

Option Finance - 20 mars 2017 - Communiqué

Poste client

A l’international, le risque d’impayé reste prégnant : pour la première fois depuis sept ans, le nombre de défaillances augmentera en 2017 de + 1 %. Dans cet environnement complexe pour les entreprises, la protection du poste client est primordiale. Véronique Turinaz-Postel fait partie du comité exécutif d’Euler Hermes France en tant que directrice commerciale et marketing. Une fonction qui lui permet d’être en contact permanent avec les exportateurs français, et d’avoir une vision précise des opportunités et des risques à l’international.

Véronique Turinaz-Postel, comité exécutif, Euler Hermes France
Euler Hermes France

Quelles sont les perspectives pour les exportateurs français en 2017 ?

En 2017, les exportateurs français pourront miser sur le renforcement de la croissance européenne, et célébrer la fête des voisins. La demande additionnelle adressée à la France sera de + 28 milliards d’euros en 2017, et proviendra majoritairement d’Allemagne (+ 5 milliards d’euros), d’Espagne (+ 3,5 milliards d’euros), de Belgique (+ 2,7 milliards d’euros), et d’Italie (+ 2,6 milliards d’euros). Certains secteurs bénéficieront plus directement de cette nouvelle demande, comme les biens d’équipement, la chimie et l’automobile.

Néanmoins, plusieurs facteurs pourraient mettre en difficulté les entreprises françaises qui commercent à l’international. La montée du protectionnisme affecte déjà le climat des affaires : en près de trois ans, ce sont 2 300 mesures protectionnistes qui ont été appliquées dans le monde, et les velléités isolationnistes affichées par le président Donald Trump alourdiront certainement la balance. Par ailleurs, le Brexit pèse déjà sur les exportations françaises. Suite au choc de confiance créé par le référendum de juin 2016, la forte dépréciation de la livre sterling (– 12 %) devrait engendrer une contraction des importations britanniques cette année. Ainsi, nous estimons un manque à gagner de + 6,3 milliards d’euros pour les entreprises françaises.

Enfin, pour la première fois depuis sept ans, le risque d’impayé se renforcera en 2017 dans le monde. Les défaillances d’entreprises sont attendues en hausse de + 1 %, et la plupart des régions seront touchées par le phénomène : Asie-Pacifique (+ 6 %), Amérique latine (+ 12 %), et Afrique (+ 9 %) et Amérique du Nord (+ 1 %).

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner