Gestion financière

Hôtellerie d'Affaires

Une maîtrise des coûts qui s'améliore

Option Finance - 16 septembre 2013 - Anne del Pozo

Optimisation des coûts, Voyages d'affaires, Budget voyage

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se pencher sur la rationalisation des coûts liés à l’hôtellerie. Bien que cette démarche reste complexe, notamment en raison de la grande diversité des acteurs de ce secteur, elles peuvent s’appuyer de plus en plus sur les offres des prestataires de voyages d’affaires.

Abdelaziz Bougja, chargé de mission auprès de la direction des opérations, Veolia

Avec un budget global de 4,6 milliards d’euros pour les entreprises en France en 2012, l’hôtellerie est le second centre de coût des voyages d’affaires après l’aérien. Pourtant, ce poste reste - selon une étude de l’opérateur de cartes de paiement dédiées AirPlus - difficile à optimiser en raison de différents facteurs. Ainsi, chaque hôtel a son propre système d’exploitation et applique généralement un système de tarifi cation évolutif. Les prix des nuitées varient pour leur part en fonction du taux de remplissage et de la période de réservation. Par ailleurs, l’offre hôtelière européenne est morcelée et largement dominée par des établissements indépendants. Or ceux-ci sont nettement moins organisés en matière de réservation que leurs homologues intégrés au sein de grands groupes tels Accor, Hilton, Starwood ou Marriott.

Enfin, nombreux sont encore les voyageurs d’affaires qui réservent leurs hôtels en direct, sortant ainsi du cadre de la politique voyage de l’entreprise et donc, des éventuels accords négociés avec les hôteliers. «Il est pourtant nécessaire pour les entreprises de se pencher sur ce poste de dépenses au regard du budget qu’il représente mais également en raison de l’augmentation constante du prix des nuitées qui a quasiment doublé cette dernière décennie», explique Abdelaziz Bougja, chargé de mission auprès de la direction des opérations chez Veolia«D’ailleurs, le dernier baromètre American Express Voyages d’Affaires (2012) montre que 54 % des grandes...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner