Ingénierie financière

Rencontres Option Finance

Ces entreprises qui ont réussi leur transformation

Option Finance - 29 juin 2015 - Arnaud Lefebvre, Alexandre Rajbhandari et Guillaume Clément

Restructuration, Réduction de coûts

Depuis deux ans, les Rencontres «Entreprises : Transformation, Restructuration, Financement» organisées par Option Finance sont l’occasion de mettre en valeur les entreprises qui, confrontées à des difficultés, sont parvenues à les surmonter pour mieux rebondir. La nouvelle édition de cette journée de conférences aura lieu mardi 30 juin, et fera notamment intervenir le ministre du Travail, François Rebsamen.

Option Finance récompensera par ailleurs les deux meilleures opérations de transformation ou de retournement de l’année 2014, ces prix étant décernés par Gilles Carrez, président de la commission des finances de l’Assemblée nationale. Six dossiers ont été sélectionnés, répartis en deux catégories en fonction de la taille des sociétés. Parmi celles réalisant moins de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires figurent Solving Efeso pour sa stratégie de recentrage vers des missions de conseil à plus haute valeur ajoutée, Fountaine Pajot pour son repositionnement sur le segment porteur des catamarans à moteur et Kindy pour sa politique d’optimisation des coûts.

Dans la catégorie des entreprises de plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires, le Grand Prix devra départager la Fnac, Gascogne et Sequana, la première ayant su faire évoluer son business model, tandis que les deux autres viennent de finaliser leur plan de retournement financier et/ou industriel.

Prix de la transformation des PME

Kindy – Une réduction des coûts et un refinancement en profondeur

Lorsqu’en juin 2013, Thierry Rousseau a pris la direction générale de Kindy (43,46 millions d’euros de chiffre d’affaires en juin 2014), les indicateurs financiers étaient dans le rouge. Le fabricant de chaussettes et de chaussures pour enfants affichait une perte nette de 1,7 million d’euros, ainsi qu’un Ebitda négatif de 0,8 million d’euros. Si Kindy avait déjà connu des exercices non rentables en 2008 et 2009, il s’agissait de la première fois depuis au moins dix ans que la société accusait un Ebitda négatif.

François Martin, directeur administratif et financier

«Un gros...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner