Innovation

Olivier Pasquier, country manager, Board France

« La digitalisation du pilotage de la performance reste une priorité »

Option Finance - 26 mars 2021 - Parole d'expert

Digitalisation

Avec la crise, la récurrence des prévisions budgétaires s’est accélérée. Une tendance qui devrait inciter les directions financières à digitaliser davantage leurs processus de pilotage de la performance.

Où en sont les directions financières dans leur projet de transformation digitale ?

Bien qu’en forte croissance, le marché de la digitalisation de la fonction finance, et en particulier des process liés à la gestion et au pilotage de la performance, n’est pas encore arrivé à maturité. Alors qu’il reste l’une des principales préoccupations des directions financières, le pilotage de la performance est encore trop souvent géré à partir de tableaux Excel ou, dans de nombreuses grandes entreprises, de solutions vieillissantes en la matière. Ces dernières commencent juste à entrer dans des phases de renouvellement de leur système de gestion du pilotage de la performance. 

Parallèlement à ce retard, la crise sanitaire a également impacté les projets de digitalisation de la fonction finance. Si ceux engagés avant le début du premier confinement se sont bien poursuivis, en revanche, un important coup de freins a été mis sur 80% des projets non-initiés au deuxième trimestre 2020.

Pourquoi est-il urgent d’engager ces projets ?

Dans un certain nombre de secteurs d’activité tels que le retail, la crise a généré des besoins importants en termes de prévisions budgétaires. Auparavant, les entreprises  réalisaient généralement ces prévisions tous les trois mois, au mieux tous les mois. La crise les a contraintes à accélérer cette cadence, et à revoir leur budget de manière quasi hebdomadaire. 

Elle a également  mis en exergue certaines anomalies, certains manques d’informations. Jusqu’à présent, les entreprises s’appuyaient sur une certaine base d’indicateurs de performance et sur un modèle de fonctionnement classique. Cependant, en période de crise, ces indicateurs manquent souvent de profondeur pour piloter l’activité. D’autre part, en creusant  les données à leur disposition, les entreprises se sont également rendus compte qu’un certain nombre d’entre elles étaient erronées. L’urgence aujourd’hui consiste donc à mettre en place un pilotage de la performance effectif, sur une base de données qualitatives. 

Avec la crise, les entreprises ont ainsi pris conscience de l’urgence de s’équiper d’outils de gestion et de pilotage de leur trésorerie, de leur budget prévisionnel et de leur performance. Certains clients nous ont d’ailleurs fait des demandes de reporting spécifiques sur le sujet. 

Quels sont les leviers de réussite d’un tel projet ?

La clé de réussite d’un projet de transformation digitale de la fonction finance, et plus particulièrement de mise en place d’une solution de pilotage de la performance (EPM), repose sur l’adhésion des collaborateurs mais également sur les échanges entre les métiers et l’IT pour bien la dimensionner. La conduite du changement est, à ce titre, indispensable. Aujourd’hui encore, trop d’entreprises s’équipent de solutions en la matière mais ne s’en servent pas de manière optimale car elles n’ont pas été accompagnées pour que les collaborateurs de l’équipe finance se l’approprient. 

Comment Board accompagne les entreprises dans cette démarche ?

Au travers de ses outils et de son expertise, Board accompagne les directions financières face à leurs problématiques de gestion budgétaire et de cash flow. Sur le marché très concurrentiel du pilotage de la performance, notre solution se démarque par sa capacité à gérer aussi bien des fonctionnalités de d’élaboration budgétaire, de planification et de prévision que de business intelligence mais également un volume très important d’utilisateurs. D’autre part, cette solution est particulièrement facile à prendre en main.

En plus des besoins financiers traditionnellement adressés par notre solution, nous traitons également des verticaux spécifiques liés par exemple à des problématiques RH (telles que les simulations de masse salariale, pilotage des effectifs… ) ou de gestion de la supply chain et du S&OP à travers la planification intégrée (Integrated Business Planning). 

Présent depuis 25 ans à l’international, Board officie en France depuis 5 ans, auprès de grands groupes mais également de PME. Pour toucher davantage les grandes entreprises à l’heure où la crise impacte leurs process de gestion du pilotage de la performance et de prévisions budgétaire, nous renforçons encore plus notre proximité client, notamment en développant notre cellule customer success. 

À lire aussi