Macroéconomie

Politique monétaire

La BCE entame un léger virage

Option Finance - 13 mars 2017 - Arnaud Lefebvre

BCE, Taux, FED, Euro, Dollar

La BCE entame un léger virage

Même si elle a laissé ses taux inchangés et confirmé la poursuite de son programme de rachat d’actifs, la Banque centrale européenne a néanmoins légèrement infléchi son discours jeudi dernier. Selon les économistes interrogés par Option Finance, cette évolution devrait favoriser une remontée des taux et empêcher une dépréciation de l’euro face au dollar.

Pour sa réunion du mois de mars, la Banque centrale européenne (BCE) était attendue au tournant par les investisseurs. Il faut dire que, quelques jours plus tôt, Eurostat avait fait état d’un taux d’inflation annuel revenu à 2 % en février au sein de la zone euro, soit l’objectif fixé par l’institution de Francfort (voir encadré). Dans ce contexte, certains opérateurs pressentaient l’enclenchement d’un mouvement de normalisation de sa politique monétaire, en particulier l’annonce d’un ralentissement du programme de rachat d’actifs, ou quantitative easing (QE). Finalement, il n’en a rien été ! L’ensemble des taux directeurs a ainsi été maintenu (0 % pour le taux refi) et les modalités du QE «confirmées» par la BCE. A savoir : l’achat de 80 milliards d’euros de titres sur les marchés primaire et secondaire en mars, puis de 60 milliards d’euros par mois entre avril et décembre, voire au-delà.

Un rendez-vous important en juin

Si Mario Draghi, le président de la BCE, a insisté sur «la nécessité d’une orientation accommodante de la politique monétaire pour soutenir l’inflation sous-jacente (hors composantes volatiles) à moyen terme», deux paramètres ont néanmoins retenu l’attention des marchés. «D’abord, la BCE a signalé qu’elle ne lancerait plus de nouveaux programmes d’injection de liquidités à taux préférentiel à destination des banques (TLTRO), indique Fanny Jacquemont, gérante taux chez CPR AM. Ensuite, Mario Draghi a supprimé de son discours une référence importante qu’il mentionnait jusqu’alors de façon...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner