Macroéconomie

Économie

Les sujets à suivre cet été

Option Finance - 24 juillet 2020 - La rédaction d'Option Finance

Sans surprise, la crise de la Covid-19 va rester au coeur des préoccupations des marchés financiers durant la période estivale. Outre les publications d’indicateurs macroéconomiques et de baromètres d’activité, qui donneront un aperçu plus précis de l’ampleur de la récession à l’international, la présentation détaillée des mesures de relance nationales, notamment en France, sera suivie de près par les investisseurs. De même, les déclarations des banquiers centraux pourraient ouvrir la voie à de nouveaux assouplissements monétaires.

JUILLET AOUT - Des indicateurs économiques plus attendus que jamais

Entrées en vigueur courant mars en Europe, les mesures de confinement ont déjà provoqué un fort recul des PIB lors du premier trimestre (– 5,3 % en France par rapport au quatrième trimestre 2019). Dans ce contexte, les chiffres du deuxième trimestre, qui devraient être encore plus dégradés, seront suivis de près par les investisseurs. Les Etats-Unis ouvriront le bal le 30 juillet, suivis le lendemain par plusieurs pays européens, dont la France et l’Espagne. La publication des indices des directeurs des achats (PMI) pour juillet est également très attendue car elle devrait donner des indications quant à l’ampleur de la reprise. Le PMI de la Chine sera dévoilé le 31 juillet également, avant ceux de la zone euro et des Etats-Unis le 3 août.

AOUT La grand-messe des banquiers centraux

Comme chaque été, les principaux banquiers centraux de la planète s’apprêtent à se retrouver dans le Wyoming à l’occasion du Symposium de Jackson Hole. Fixée aux 27 et 28 août, l’édition 2020 portera sur le thème suivant : «Naviguer dans la décennie à venir : implications pour la politique monétaire». Après plusieurs rendez-vous pauvres en annonces ces dernières années, la réunion pourrait conduire les présidents d’institution monétaire à délivrer des messages accommodants, «surtout si les prochaines publications économiques se révèlent plus mauvaises que prévu», prévient Louis Boisset, économiste chez BNP Paribas. Jackson Hole pourrait ainsi être l’occasion de préparer le marché à de nouveaux assouplissements, quelques jours avant les Conseils des gouverneurs de rentrée de la BCE (10 septembre) et de la Fed (15 et 16).

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi