Macroéconomie

Bilan du quinquennat

Une économie qui reste fragile

Option Finance - 18 avril 2017 - Arnaud Lefebvre

Une économie qui reste fragile

PIB : une croissance au ralenti

Entre 2012 et 2016, le PIB français a enregistré une croissance cumulée de moins de 5 %, très éloignée de la prévision établie à l’époque par le candidat à l’élection présidentielle François Hollande, qui tablait sur une progression de 11 % environ. Après un point bas touché en 2012 (+ 0,2 %), l’activité s’est certes progressivement redressée, pour croître de 1,2 % en 2015 et de 1,1 % l’année dernière. Un rythme de croissance toutefois jugé décevant par les économistes, d’autant que celui-ci est depuis 2014 passé en deçà de la moyenne de la zone euro.

Déficit public : l’engagement des 3 % non tenu

Alors que le déficit public était monté à 5,1 % du PIB en 2011, il a reculé de manière continue chaque année. Fin 2016, il atteignait 3,4 % du PIB, contre un objectif de 3,3 % fixé dans la loi de finances. Lors de la campagne présidentielle de 2012, François Hollande s’était engagé à le faire descendre à 3 % dès 2013, puis à parvenir à l’équilibre budgétaire en fin de mandat.

Dette publique : la barre symbolique des 100 % du PIB est proche

En 2012, François Hollande avait promis de faire passer la part de la dette publique dans le PIB à 80 % en 2016, contre 85,2 % fin 2011. Or elle n’a fait qu’augmenter sur la période, pour monter jusqu’à 96 % l’année dernière.

Charge de la dette : la baisse des taux d’intérêt bienvenue

En dépit de l’augmentation croissante de la dette publique durant le quinquennat, la charge de cette dernière a constamment diminué. Une évolution rendue possible par la BCE qui, avec sa politique non conventionnelle (achats de dettes souveraines sur les marchés, etc.), a fait plonger les rendements souverains. En 2016, la France a ainsi...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner