Innovation

Parole d’expert

Comment construire sa feuille de route robotisation ?

Option Finance - 7 mai 2018 - Communiqué

Argon Consulting

La valeur ajoutée de la robotisation n’est plus à démontrer. Les dirigeants se posent désormais davantage la question de la construction de la feuille de route. Celle-ci doit être suffisamment ambitieuse pour que l’automatisation devienne un levier de compétitivité réaliste, en ligne avec les moyens mis en place et les capacités technologiques actuelles.

Bertrand Allard, Directeur Associé, en charge de l’offre Finance et Performance, Argon Consulting
Argon Consulting

Quels étaient le contexte et l’objectif de votre mission «feuille de route robotisation» ?

Dans le cadre de sa transformation digitale et de sa recherche de compétitivité, un leader dans le secteur des services aux entreprises souhaitait renforcer sa performance en automatisant ses processus administratifs en s’appuyant sur des logiciels d’automatisation de processus, RPA (robotic process automation). Ces derniers, en prenant la main sur l’ordinateur du collaborateur, peuvent effectuer l’ensemble de ses tâches transactionnelles de routine et sans valeur ajoutée (saisie récurrente de données, extraction et conversion de données, contrôle, archivage, comptes rendus standards périodiques, etc.). Ils ne sont pas invasifs d’un point de vue technique car ils utilisent l’interface de l’utilisateur. Par ailleurs, ils ne nécessitent pas d’intégration de système et les retours sur investissement sont rapides à condition de choisir les bons cas d’usage. L’objectif de notre mission consistait donc à identifier le potentiel d’automatisation des tâches administratives de cette entreprise et à élaborer la feuille de route d’automatisation pour le comex de l’entreprise.

Quelles méthodologie et démarche avez-vous employées ?

Tout l’enjeu consiste à faire une recommandation fiable s’appuyant sur une analyse terrain. Compte tenu de l’exhaustivité des processus à couvrir et du délai de quatre semaines effectives pour réaliser l’étude, nous avons privilégié une approche dite d’«opportunity funnel» (entonnoir) pour prioriser les processus à analyser sur le terrain. Nous avons ainsi identifié 120 processus, dont 35 ont été sélectionnés sur la...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi