Innovation

Baromètre

La digitalisation gagne du terrain dans les directions financières

Option Finance - 21 janvier 2019 - Anaïs Trebaul

Digitalisation, Investissement, Directions financières

La digitalisation gagne du terrain dans les directions financières

Les résultats du premier baromètre annuel «DAF et digital», réalisé par Spoking Polls, Oracle, Wavestone et Option Finance, montrent que les directeurs financiers s’intéressent de plus en plus aux nouvelles technologies. Après avoir déjà investi significativement pour digitaliser certains de leurs processus, ils comptent bien poursuivre dans cette voie, de manière à profiter pleinement des opportunités offertes par les innovations émergeant dans leur secteur.

Une dématérialisation toujours importante

Il y a quelque temps encore, les projets digitaux étaient souvent relégués au second plan par les responsables des directions financières. C’est maintenant de l’histoire ancienne ! Selon le premier baromètre réalisé par Spoking Polls, Oracle, Wavestone et Option Finance, 86 % des directeurs généraux, directeurs financiers et directeurs comptables de sociétés qui ont été interrogés, disent considérer la digitalisation comme un enjeu important pour la fonction finance, en particulier pour gagner du temps dans leurs tâches régulières. Plus de la moitié des grandes entreprises le jugent même «très important» (54 %).

De quoi justifier les travaux entrepris au cours des dernières années. «Cela fait déjà une dizaine d’années que les grandes entreprises automatisent et dématérialisent leurs processus comptables et financiers, rappelle Olivier Bernard, Digital Finance & Supply Chain Sales Development Director chez Oracle. Plus récemment, les PME se sont également engagées dans cette tendance.» A ce titre, 47 % des entreprises interrogées évaluent leurs processus comptables comme étant d’ores et déjà fortement digitalisés, tandis qu’ils sont 45 % à le penser pour leurs processus trésorerie et 34 % pour leurs processus procure-to-pay (achat) et note de frais.

Cette situation n’empêche pas les responsables sondés de vouloir poursuivre leurs efforts d’investissements dans ce domaine. D’abord parce que de nouvelles technologies émergent, comme l’intelligence artificielle, dont le potentiel...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi