Innovation

Outils mobiles

Les directions financières toujours plus connectées

Option Finance - 1 juin 2015 - Guillaume Clément

Mobilité, Cloud, Banque, ERP

Les directions financières toujours plus connectées

Les responsables financiers utilisent de manière croissante les tablettes et les smartphones pour leurs opérations courantes, comme le suivi de la trésorerie ou la gestion du poste client. Pour répondre à cet intérêt, les fournisseurs ne cessent d’étoffer leur offre d’outils mobiles.

Les directeurs financiers ne quittent plus leurs écrans des yeux, même lorsqu’ils sont en déplacement. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à utiliser les tablettes et les smartphones pour effectuer des tâches de gestion quotidienne, comme suivre les comptes bancaires, analyser les flux de trésorerie ou encore valider les ordres de paiement. «L’intérêt des fonctions finance pour les solutions mobiles s’est fortement renforcé depuis environ deux ans, affirme Vincent Ranucci, responsable marketing offres et clients chez Crédit Agricole Leasing & Factoring. Seulement neuf mois après son lancement, notre application Eurofactor Online a par exemple déjà été installée par 20 % de nos clients !» Pour répondre à cette demande, les banques, les éditeurs de logiciels mais aussi des start-ups spécialisées proposent une gamme d’outils de gestion mobiles dédiée aux fonctions financières de plus en plus étendue.

Un renforcement du suivi de la trésorerie

Les directions financières ont en majorité recours à ces instruments pour contrôler leur situation de trésorerie lorsqu’ils sont en déplacement.

Jeton Belaj, directeur financier pour la Belgique et les Pays-Bas, Wissner-Bosserhoff
Wissner-Bosserhoff

«J’utilise depuis quatre mois l’application Sogecash Web Mobile pour conserver une vision globale de nos comptes lorsque je ne suis pas au bureau, confie Jeton Belaj, directeur financier pour la Belgique et les Pays-Bas du spécialiste de la literie médicale Wissner-Bosserhoff, filiale du groupe Linet (146,7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013). Cela me permet de contrôler les encaissements et les décaissements de l’ensemble de la société.» Bénéficiant de l’entrée en vigueur du SEPA et s’appuyant sur des accords interbancaires, de plus en plus d’applications, comme...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi