Systèmes d'information

Innovation

L’Etat crée aussi des start-ups

Option Finance - 25 février 2019 - Alexandra Milleret

Innovation, start up

L’Etat crée aussi des start-ups

Ayant vu le jour dès 2013 sous l’égide de l’incubateur national beta.gouv.fr, dont l’objectif est de proposer une solution numérique améliorant le service public, les start-ups d’Etat auront dès cette année un fonds dédié à leur développement. De nature différente de leurs homologues du privé, ces entités publiques peuvent toutefois trouver leur utilité auprès des entreprises.

En novembre dernier, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2019, l’Assemblée nationale donnait son feu vert à la création d’un fonds d’accélération du financement des start-ups d’Etat, aussi appelé fonds FAST. Ce fonds public de capital-investissement, dont 5 millions devraient être apportés dès cette année, est destiné à donner un coup de fouet à ces jeunes pousses proposant des solutions au service de la transformation de l’action publique, mais aussi à accompagner des start-ups privées dans lesquelles l’Etat pourrait investir en capitaux propres dès lors que leur finalité peut aider à moderniser ou à améliorer l’action publique.

Méconnu du grand public, le concept de start-up d’Etat est pourtant apparu dès 2013, lorsque l’incubateur de services numériques beta.gouv.fr, rattaché à la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (Dinsic), a vu le jour. Composé de plus de 200 collaborateurs aux profils d’agents publics, de coaches, de développeurs, de business developpers, cet incubateur est doté d’un budget de 7,2 millions d’euros d’autorisation d’engagement et de 2,1 millions d’euros de crédit de paiement.

Depuis le lancement de cette initiative, 70 solutions ont été expérimentées pour tenter d’améliorer le service public, dont 12 ont vu le jour officiellement et 12 autres sont actuellement en phase de construction. Certaines d’ailleurs s’adressent directement aux entreprises privées (voir encadré).

Répondre à un problème de politique publique

C...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner