Immobilier

Expertise

Horizon AM capitalise sur son expérience de l’immobilier responsable

Family Finance - 11 mars 2019 - Hervé Tusseau

Créé en 2010 pour financer et développer des projets de réhabilitation, de transformation et de promotion immobilière, le groupe Horizon, via sa société de gestion Horizon AM, lance Horizon Impact, un fonds d’immobilier responsable. Ce fonds se positionne principalement sur des marchés à forte tension tels que l’Ile-de-France, avec pour vocation de financer des logements sociaux et des bâtiments verts.

Presbytères, garages, bâtiments industriels ou même sites touristiques transformés en logements, l’activité de financement de projets immobiliers résidentiels singuliers a permis à Horizon AM de structurer son cœur de métier autour de la valorisation d’actifs – fonciers et bâtis – sous-exploités et localisés dans des zones attractives.

«Notre stratégie qui n’a pas varié depuis nos origines consiste à créer de la valeur à court terme et repose sur une question de fond : répondons-nous à un besoin immédiat et en adéquation avec la demande des usagers ?», analyse Arnaud Monnet, directeur général d’Horizon AM. Une politique d’investissement en phase avec la conjoncture et les nouvelles attentes du marché.

En 2018, la société de gestion du groupe Horizon a franchi pour la première fois le cap des 100 millions d’euros de collecte et annonce un doublement de celle-ci en 2019. Dans l’intervalle, les effectifs du groupe ont progressé, passant d’une vingtaine de collaborateurs fin 2017 à 50 en ce début d’année.

Des réalisations qui répondent aux critères actuels de l’investissement responsable

«Les investisseurs ont commencé à regarder de plus près notre offre à partir de 2016. Jusqu’alors, la baisse continue des taux d’intérêt permettait une valorisation automatique des actifs par la détention sur le long terme. En parallèle, l’augmentation des prix sur le marché résidentiel a rendu pertinents la recherche d’actifs alternatifs et l’optimisation du foncier dont nous sommes spécialistes.»

Depuis 2010, Horizon est intervenu sur 67 opérations (plus de 100 000 m2 habitables). «La majeure partie de notre production pourrait satisfaire aux critères actuels de l’investissement responsable», souligne Arnaud Monnet. «Nous considérons en effet la transition écologique, technique et territoriale comme le moteur de notre action pour proposer des biens de qualité avec de bonnes performances environnementales et des prix abordables.»

Deux «labels» concrétisent également cette promesse dans le cadre d’une action collective : «Nous sommes adhérents du Forum pour l’investissement responsable (FIR) et nous avons souscrit aux principes pour l’investissement responsable des Nations unies (UNPRI).»

Horizon Impact : 80 millions d’euros pour l’immobilier responsable

Horizon AM prolonge son engagement responsable par une coopération accrue avec les bailleurs sociaux. «Cela s’est déjà traduit par le rapprochement avec CDC Habitat dans le cadre de la plateforme territoriale d’investissement lancée par cette dernière en décembre 2018. L’idée est d’inclure aménageurs, bailleurs et investisseurs dès le début d’un programme», précise Arnaud Monnet. «Suite à la loi ELAN, les bailleurs sociaux ont besoin d’un soutien à l’investissement dans le cadre de la transformation de leur modèle économique.»

En mars, la société de gestion va donc lancer «Horizon Impact». Le premier compartiment de ce fonds professionnel, nommé France Habitat, a pour objectif de lever 80 millions d’euros qui seront dédiés à accompagner bailleurs sociaux et promoteurs locaux, dans le développement d’opérations à vocation sociale et éco-responsable. Ce fonds sera proposé aux investisseurs institutionnels dans le cadre d’un placement appliquant à la gestion les principes de l’investissement responsable.

Expansion sur les marchés européens

«Fin 2018, nous avons observé en France un ralentissement des acquisitions dans le résidentiel. Les prix ont tellement grimpé qu’il est maintenant presque impossible de trouver un équilibre entre le coût d’acquisition du bien, la capacité d’endettement et le rendement procuré pour réaliser une opération rentable.»

Horizon AM poursuit donc sa stratégie sur les marchés européens. Dans un but de mutualisation des risques, la société de gestion prévoit de réaliser ses premières opérations en Espagne et au Portugal, après avoir réalisé plus d’une dizaine de projets en Allemagne. Ces pays connaissent une belle reprise et offrent des primes de risque plus importantes qu’en France ou en Allemagne. «Nous étudions aussi les opportunités qui se présentent au Benelux. Les grandes villes européennes sont toutes concernées par un paradoxe : une concentration croissante de la population et une réduction de la taille des foyers. Beaucoup de biens immobiliers ne répondent plus à la demande.»

Questions à… Arnaud Monnet, directeur général, Horizon AM

Arnaud Monnet, directeur général, Horizon AM
Horizon AM

Diplômé de l’EDC Paris business school et de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, Arnaud Monnet a débuté sa carrière chez Aurel BGC en 2005.
En 2012, Arnaud Monnet rejoint le groupe horizon pour prendre en charge la structuration de l’offre financière du groupe.

Quelle est votre vision de la ville et des territoires de demain ?

Nos modes de vie changent, nos comportements aussi. Partout en Europe, ces évolutions concernent notre rapport à l’environnement, la création des espaces publics, la mixité des usages, le développement économique et le lien social. La ville de demain sera une ville humaine qui crée de la valeur d’usage. Face à la carence de logements abordables, la nécessité de construire mieux et moins cher fait consensus.
La grande nouveauté, c’est que les acteurs privés et publics ont compris l’intérêt de travailler en bonne intelligence. C’est en favorisant les échanges et les coproductions que nous optimiserons la qualité des logements et que nous répondrons aux besoins de base des habitants et à la dynamique des territoires.
C’est pourquoi nous sommes très attentifs aux initiatives qui vont dans ce sens. Horizon est à ce titre engagé dans l’appel à projets «Inventons la métropole du Grand Paris» à Noisy-le-Grand et admis en phase finale de ce concours qui porte sur la capacité d’innovation et propose une vision d’avenir de la ville.

Sur quelle organisation repose votre modèle «smart business» ?

Aujourd’hui, notre force est de pouvoir compter sur un modèle pérenne, éprouvé et très sécurisant pour nos investisseurs comme pour les promoteurs que nous accompagnons. Ces dernières années ont été marquées par l’arrivée d’acteurs du «private equity» dans le secteur immobilier et, à l’inverse, des spécialistes de l’immobilier ont cherché à mieux se structurer en capitaux.
Dès l’origine, Horizon a créé son savoir-faire dans le creuset de la double expertise financière et immobilière. Le développement de tous les talents est le premier capital de notre entreprise pour incarner ses convictions – la recherche de création de valeur immédiate – et atteindre nos objectifs de manière très sécurisante.
Notre groupe dispose aujourd’hui d’une équipe de 15 personnes pour la gestion financière (Horizon AM) et de 40 personnes pour l’ingénierie immobilière (Horizon Engineering Management) capables d’intervenir depuis la conception jusqu’à la livraison d’un projet. Ce qui nous permet, soit de mener de bout en bout des opérations en propre, soit d’assurer des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage auprès de promoteurs et de bailleurs.
Début 2019, nous avons lancé Horizon Service, une société de conseil spécialisée dans la conception marketing et la commercialisation des actifs.
Nous maîtrisons donc la totalité des métiers au moyen d’une chaîne complète et intégrée au service de nos clients.