Immobilier

Expertise

PERIAL est plus que jamais créateur de performances durables

Family Finance - 11 mars 2019 - Carole Leclercq

Avec une approche pionnière lancée dès 2009 au sein de la SCPI verte PFO2, PERIAL déploie désormais sa stratégie environnementale sur l’ensemble de son patrimoine. Animé par la forte conviction que seules les performances durables comptent, le groupe vient de lancer son «Plan Climat 2030» pour accélérer cette dynamique, PERIAL gère aujourd’hui un portefeuille de près de 1,5 million de m2 représentant plus de 3,7 milliards d’euros de capitalisation au travers de produits collectifs destinés aux particuliers ainsi qu’aux institutionnels.

Présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’immobilier – la gestion d’actifs avec PERIAL Asset Management, la gestion d’immeubles d’entreprise avec PERIAL Property Management et la promotion avec PERIAL Développement –, PERIAL déploie ces expertises avec un leitmotiv fort : au-delà d’assurer des performances financières et immobilières exigées par ses clients investisseurs, PERIAL travaille au quotidien à l’amélioration de la qualité environnementale des immeubles gérés. «Notre groupe se définit comme un créateur de performances durables, résume Eric Cosserat, président-directeur général du groupe PERIAL. En intégrant le développement durable à l’ensemble de nos expertises, nous proposons des produits d’épargne dont les performances peuvent s’inscrire dans une perspective de long terme.»

Un esprit pionnier avec PFO2

La stratégie de PERIAL en matière de développement durable remonte au début des années 2000 et a été concrétisée en 2009, avec le lancement de PFO2, la première SCPI verte du marché hexagonal, et est basée sur des objectifs quantitatifs ambitieux de réduction des consommations d’énergie et d’eau des immeubles. «Avec, à cette époque, la mise en application de la première loi Grenelle, PERIAL était conscient de son rôle et de ses responsabilités pour répondre à ces grands enjeux, explique Eric Cosserat. D’autant plus que le secteur du bâtiment est le deuxième émetteur de gaz à effet de serre en France derrière celui des transports.» Plus précisément, chaque immeuble de bureaux géré au sein de PFO2 doit être en mesure, huit ans après son acquisition, d’afficher une réduction de 40 % de sa consommation d’énergie primaire1 et de 30 % de sa consommation en eau2. Ces objectifs portent sur l’ensemble des usages, communs et privatifs, des immeubles sur la base d’un lien privilégié avec les locataires et les partenaires property managers. Qui plus est, 100 % des parties communes et lots vacants sont alimentés en énergie renouvelable d’origine française. «Cette démarche d’amélioration de la qualité environnementale du patrimoine de la SCPI s’inscrit, pour nos clients investisseurs, dans une perspective de revalorisation et d’amélioration du rendement global, précise Eric Cosserat. Cet esprit pionnier permet aussi à PERIAL d’anticiper les contraintes réglementaires et d’avoir une longueur d’avance sur le marché.» Ainsi, en 2018, 80 % des immeubles gérés au sein de PFO2 sont en avance sur les objectifs fixés par la nouvelle loi ELAN, avec, à ce jour, un patrimoine de 216 immeubles pour un total de 798 000 m². «L’amélioration de la qualité environnementale comme moteur de performance est validée par le succès rencontré par cette SCPI avec désormais une capitalisation de quelque 2 milliards d’euros, ce qui en fait la SCPI verte la plus importante en France, fait valoir Eric Cosserat. PFO2 répond aussi à la demande croissante des particuliers, notamment au sein des nouvelles générations, qui recherchent de plus en plus des produits d’épargne qui font sens pour préparer leur retraite ou pour financer un projet de vie.»

Une démarche environnementale élargie

PERIAL souhaite désormais élargir ce modèle de développement durable pionnier à l’Europe, avec le virage international pris en 2017 par PFO2, mais aussi au patrimoine immobilier géré par ses autres SCPI et OPPCI. Une stratégie d’investissement socialement responsable (ISR) volontaire a ainsi été mise en place en 2016 avec l’objectif de prendre en compte des critères ESG3 en phase d’acquisition et de gestion des actifs. PERIAL a ainsi développé une méthodologie spécifique avec une grille ISR permettant d’évaluer et de suivre les nouvelles acquisitions au travers de critères comme le système de chauffage, le type d’éclairage, la distance aux transports communs, le secteur d’activité de l’entreprise locataire, et ce afin de prioriser les actions à mener. «Pour passer un cap, la signature, début 2017, des PRI4 s’est imposée assez naturellement», ajoute Eric Cosserat. PERIAL s’est vu attribuer, pour sa première année d’adhésion, la note A5 dans chacune des catégories présentées («Stratégie et gouvernance» et «Immobilier direct»). PERIAL a également participé à la rédaction de la Charte d’engagement en faveur du développement de la gestion ISR en immobilier de l’ASPIM6, à laquelle elle adhère. Le groupe a aussi élaboré une charte interne ISR pour décliner sa politique de développement durable au sein de chacune de ses produits collectifs, en accord avec les attentes et intérêts des parties prenantes sur le long terme.

«Plan Climat 2030»

Pour anticiper les futurs défis environnementaux du secteur de l’immobilier, plus précisément en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique, PERIAL renforce encore sa démarche environnementale avec la publication, fin 2018, de son «Plan Climat 2030». Cette feuille de route stratégique vise à décarboner son activité d’ici 2030 en suivant cinq grands axes d’intervention : réduire de 60 % les émissions de gaz à effet de serre de ses immeubles sous gestion ; réduire les émissions carbone de ses programmes neufs et de restructurations ; engager 100 % de ses parties prenantes, et notamment ses fournisseurs, dans la démarche ; atteindre la neutralité carbone de la holding PERIAL ; cartographier l’impact des risques climatiques sur le patrimoine sous gestion. «Ce plan ambitieux va au-delà des réglementations et s’aligne sur les meilleures pratiques du marché», précise Eric Cosserat.

Des outils digitaux pour accompagner les parties prenantes

Soucieux de travailler main dans la main avec l’ensemble des parties prenantes et de les accompagner au mieux en toute transparence, PERIAL a développé un ensemble d’outils digitaux au service de cette démarche de développement durable. La plateforme Le Bon Geste est un guide digitalisé ludique et pédagogique de 50 préconisations visant à sensibiliser les locataires et les gestionnaires d’immeubles aux bonnes pratiques environnementales. PERIAL AM utilise désormais EMILE, un outil digital de pilotage de performances énergétiques. A terme, les parties prenantes auront accès à des tableaux de bord sur mesure qui permettront de suivre l’avancée du déploiement des actions d’amélioration au sein d’un bâtiment et d’en constater régulièrement les résultats.
Pour conforter sa stratégie historique sur le développement durable, PERIAL a pour ambition de postuler dès 2019, quand sa définition sera arrêtée, à la labellisation ISR Immobilier.

* Au 31/12/2018
1- Ou l’atteinte d’un seuil de performance maximal de 200 kWhEP/m²/an.
2- Ou l’atteinte d’un seuil de performance maximal de 45 litres par jour et par personne.
3- Environnementaux, sociétaux et de gouvernance.
4- Principes d’investissement responsable des Nations unies.
5- Notes allant de E à A+.
6- Association française des sociétés de placement immobilier.

Questions à… Eric Cosserat, président-directeur général, groupe PERIAL

Eric Cosserat, président-directeur général,
groupe PERIAL
groupe PERIAL

Président-directeur général du groupe PERIAL, Eric Cosserat (photo) dirige ce groupe indépendant depuis 1996. Il a rejoint l’entreprise familiale en 1990 après avoir débuté sa carrière en 1988 à la banque BFCE à New York. Eric Cosserat est également administrateur de l’ASPIM et administrateur de l’IEIF (Institut de l’épargne immobilière et foncière).

Quelles sont, après 10 ans d’existence, les performances environnementales et financières de PFO2 ?
Aujourd’hui, 47 % des immeubles du patrimoine de PFO2 sont en avance sur leur feuille de route ou ont atteint les objectifs du fonds. La SCPI surperforme la plupart des générations de bâtiments. Ainsi, en 2018, la performance énergétique moyenne du patrimoine de PFO2 était de 370 kWhEP/m²/an, contre 394 en moyenne selon le baromètre de l’Observatoire de l’immobilier durable (OID). Depuis la création de PFO2, ce sont près de 10 GWh d’énergie qui ont été économisés. Les émissions moyennes à effet de serre du patrimoine de PFO2 sont de 16 kgCO2eq/m², contre 18 en moyenne selon le baromètre OID. Ces performances environnementales s’accompagnent de performances financières très satisfaisantes puisque le taux d’occupation financier était, fin 2018, de 92,16 %. La SCPI a délivré l’an dernier un dividende de 4,51 % et affiche un TRI de 7,63% depuis son origine.

Quels sont les objectifs 2019 de PERIAL Asset Management ?

Nous prévoyons environ 900 millions d’euros de transactions dont 760 millions d’euros d’investissements pour nos fonds et mandats. Après près de 134 millions d’euros investis l’an dernier en zone euro, nous allons poursuivre la dynamique d’acquisition en Europe sur les marchés déjà identifiés (Pays-Bas, Allemagne, Italie), tout en restant attentifs aux opportunités dans la péninsule ibérique. Nous allons également poursuivre le développement de notre activité auprès des institutionnels avec le lancement des nouveaux fonds «Bureaux Core+/Value Added» MAJESTAL II et «Santé Paneuropéen Core/Core+» RESIDIAL II, mais également dans le cadre de mandats dédiés. Notre croissance à l’international et le développement de la gamme se font bien évidemment en ligne avec notre stratégie basée sur les critères ESG.