Ingénierie et stratégie

Pierre-papier

L’essor des SCPI diversifiées

Funds - Mai 2016 - Audrey Corcos

SCPI

La pierre-papier a poursuivi son essor l’an passé. Parmi les SCPI d’entreprise, les fonds diversifiés, pour lesquels aucun type d’actif ne dépasse 70 % du patrimoine, se développent depuis quelques années.

Attirés par les rendements moyens attractifs et la possibilité de mutualiser les actifs, tout en se déchargeant de leur gestion, les investisseurs ont plébiscité la pierre-papier en 2015. Ainsi, la collecte nette des SCPI a bondi de près de 46 % l’an passé, pour s’établir à 4,275 millions d’euros. Leur capitalisation atteint désormais 37,8 milliards d’euros.

Une performance attractive

Les statistiques de l’IEIF indiquent que parmi les 171 SCPI à fin 2015, 84 sont des SCPI d’entreprise. Parmi elles, 19 seulement sont des SCPI diversifiées. Cinq d’entre elles ont été créées récemment, en 2012 et 2013.

Après avoir déjà bondi de plus de 120 % en 2014, leur collecte nette a progressé de 88 % en 2015, pour atteindre 575 millions d’euros. Cette collecte a représenté 14 % de la collecte nette de l’ensemble des SCPI d’entreprise.

La diversification des actifs est intéressante sur le plan de la performance car le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) de ces SCPI a atteint 5,11 %, supérieur à celui des SCPI bureaux (4,81 %) et commerces (4,90 %).

La plus importante SCPI diversifiée sur le plan de la capitalisation (504 millions d’euros) est Atout Pierre Diversification, créée par Ciloger en 1987.

La SCPI diversifiée qui a collecté le plus l’an passé, après seulement quatre ans d’existence, et qui est désormais la seconde en matière de capitalisation (494 millions d’euros) est Corum Convictions de la société de gestion Corum AM. Sa collecte nette a atteint 268 millions d’euros l’an passé, soit, à elle seule, 47 % de la collecte de l’ensemble des 19 SCPI diversifiées. Son taux de distribution, qui a culminé à 6,3 % l’an passé, explique son succès. La...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi

Assurance-vie

Un avenir menacé ?

Alice Ducros, gérante de portefeuilles et conseil en gestion de patrimoine artistique, KBL Richelieu Banque Privée

«Le coup de cœur est souvent au centre de l’achat d’une œuvre d’art»