Les Défis Social Business - 3ème édition

Programme

8h30-8h45 : Accueil 

  •  Jean-Guillaume d’Ornano, Président-directeur général, GROUPE OPTION FINANCE 

8h45-9h00 : Introduction : Incarner l'entreprenariat social en 2019

L’entreprise sociale en 2019 : A l’heure de la contractualisation de l’entreprise à mission, quelles sont les structures qui incarnent les social business : quels fonds, quelles organisations, quelles entreprises, quels entrepreneurs incarnent un objectif social qu’il s’agisse de la lutte contre l'exclusion, la protection de l'environnement ou encore de favoriser le développement et solidarité.

9h00-10h00 : Les enjeux du social business en 2019

- Quel cadre réglementaire pour l’innovation sociale en 2019 ? Les politiques publiques favorisent- elles la prise en compte de l’intérêt général par l’économie privée ? Retour sur un nouveau cadre réglementaire suite à l’entrée en vigueur de la loi PACTE. « L’entreprise à mission » permet-elle de conjuguer enfin intérêt général et entreprise ? Quelle est la plus-value de l'agrément Entreprise solidaire d'utilité sociale (ESUS) pour les social business ?

- Le « social » des Social business : de l’économie circulaire à la R&D, quelles causes mobilisent les entrepreneurs ? Pourquoi l’innovation sociale et comment l’intégrer dans sa structure ? L’innovation sociale ne se traduit pas qu’en terme de production : de la RSE à la R&D le social business peut-il constituer l’ADN de l’entreprise ? Quelles ambitions pour l’économie circulaire : le nouveau levier pour transformer toute structure en social business ?   

- La diversité des ambitions des social business : souvent évoquée en matière d’innovation sociale, la protection de l’environnement, n’est qu’un volet des social business auquel il faut ajouter la lutte contre l’exclusion et la pauvreté.

  • Anne-Lise Bance, directrice générale adjointe & directrice du pôle recherche, PROPHIL
  • Fabrice Bonnifet, président du C3D, directeur développement Durable et RSE, GROUPE BOUYGUES 
  • Alain MARTY, directeur développement durable, ENEDIS 
  • Philippe Taffin, Chief Investment Officer, AVIVA FRANCE

Table ronde animée par Thierry Touchais, Directeur Opérationnel, INSTITUT DU CAPITALISME RESPONSABLE

10h00-10h30 : Etude de cas : Financer le développement d’entreprises sociales et solidaires

  • Mathieu Azzouz, gérant Impact Investing, AMUNDI ASSET MANAGEMENT 
  • Florian Breton, fondateur & Président, MIIMOSA
  • David Sutrat, vice-président, MY RETAIL BOX

10h30-11h00 : L'ESG au coeur de l'innovation sociale

- Environnement : Identité, image de marque, valeurs, lien social : quelle transformation interne de l’entreprise face à la prise en compte des enjeux environnementaux et sociétaux ? 

De l’impact investing au green bonds, focus sur les produits et la stratégie d’allocation d’actifs en faveur qui encourage la protection de l’environnement : Comment les gestionnaires d’actifs prennent en compte les enjeux environnementaux dans leurs offres ?

- Social : A l’origine du social business, quelles sont les solutions de microcrédit adaptés aux entrepreneurs sociaux ? Quel est l’impact de la microfinance en matière d’innovation sociale ?

- Gouvernance : Comment concilier gouvernance et l’innovation sociale ? L’absence de distribution de dividende inhérente aux social business est-elle compatible avec une structure de gestion qui intègre des actionnaires ? En l’absence de versement de dividende, comment inclure et satisfaire des investisseurs dans les social business ?

  • Jean-Louis Merveille, directeur du développement durable, VALLOUREC 
  • Arnaud Poissonnier, CEO, BABYLOAN 

Table ronde animée par Camille Galdier, associée, responsable du développement, MY SEZAME 

11h00-11h30 : Pause / networking 

11h30-12h30 : Social Business et performance, doit-on encore se poser la question? 

Pour une évaluation plus juste de l’innovation sociale et de la finance verte :

État des lieux de la performance des social business : comment la mesurer ? Quels outils pour quels résultats ? Dans quelle mesure les entreprises qui mènent une politique active de RSE performent-elles mieux que les autres ? ISR, TEEC la labélisation croissante sur les marchés est-elle un bon instrument de mesure ? La finalité de toute structure de social business étant de mettre la RSE au cœur de sa création de valeur, la distinction entre performance financière et extra financière est-elle pertinente en matière d’innovation sociale ? Pour tout investisseur, l’argument « green » est de plus en plus porteur, mais dans la marée de l’ISR, comment distinguer les fonds green de ceux qui ne le sont pas ? Fonds, agences de notation, présence d’un tiers : Comment construire un écosystème d’acteurs pour évaluer l’impact d’un social business ? 

  • Laure Delahousse, directrice générale adjointe , AFG 
  • Benoit Ringot, Directeur de Projets, Direction Développement Innovation & Marchés, 2EI VEOLIA
  • Anne-Claire Roux, Managing Director , FINANCE FOR TOMORROW BY PARIS EUROPLACE 
  • Jean-Yves Wilmotte, co-pilote l’activité du cabinet pour le secteur financier, responsable du développement méthodologique Carbon Impact Analytics, CARBONE 4 

Table ronde animée par Benedicte Faivre Tavignot, Professeur Affiliée, Stratégie et Politique d'Entreprise, cp-fondatrice de la chair social business, HEC

12h30-12h50 - ALLOCUTION DE CLOTURE par Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'économie sociale et solidaire et à l'innovation sociale 

 

 

Inscriptions