Événements

Les Rencontres Innovation For Finance - 2ème édition

 

8H30–8H40 : ACCUEIL

 - Jean-Guillaume d’Ornano, Président-directeur général, GROUPE OPTION FINANCE

8H40–9H : INTRODUCTION

 

9H00–10H00 : TRANSFORMATION DE LA FONCTION FINANCE : VERS UNE DIRECTION FINANCIERE AUGMENTEE

Dans un contexte de révolution digitale, toutes les entreprises doivent s’adapter et faire preuve d’agilité afin de mener à bien leur transformation numérique. Les directions financières sont au cœur de la stratégie de l’entreprise et donc au premier plan de cette évolution.

A ce titre, elles doivent élargir le périmètre de leurs responsabilités et de leurs actions et s’approprier de nouvelles missions, tout en veillant à la pertinence des initiatives ainsi prises au regard des besoins des métiers.

Beaucoup d’entre elles n’hésitent pas à investir dans les technologies cloud, de robotisation et d’intelligence artificielle afin d’aller vers une finance augmentée. La fonction finance doit donc maîtriser les potentialités offertes par les innovations (automatisation/RPA/ analytics/ finance soft skills), leurs impacts sur les activités ainsi que les méthodologies agiles de leur mise en œuvre.

 

 - Dans quelle mesure les investissements dans les nouvelles technologies cloud, la robotisation et l’intelligence artificielle permettent-ils d’accroitre les performances économiques des entreprises ?

 - Comment construire un écosystème financier digital efficient au service de la croissance de l'entreprise ?

 - Quel rôle pour le directeur financier dans la transformation numérique de la fonction finance ?

 - Comment les directions financières peuvent-elles accompagner les entreprises face à ces nouveaux enjeux et contribuer à développer des business models innovants ?

 

10H00–11h00 : LES DÉFIS DE L'INDUSTRIE DES PAIEMENTS :

Après une longue période de stabilité, le monde des paiements doit s’adapter pour accompagner les tendances de consommation actuelles dans un contexte d’effervescence d’innovations et de renforcement de la concurrence. En effet, la porosité croissante entre le physique et le digital impose de nouveaux parcours de paiements pour coller aux besoins des consommateurs et des créanciers. La directive DSP2 a déjà commencé à bouleverser l’écosystème des paiements.

 - Comment identifier les conditions pour réussir une innovation dans les paiements dans une logique de création de valeur ajoutée et de différenciation ?

 - Quel avenir pour le système de paiements européen (concurrence des GAFA etc.) ?

 - DSP2, RGPD, Data Single Market : comment s’adapter aux nouvelles réglementations ?

 - Quelles sont les offres de paiement existantes et leurs limites ?

 - Comment optimiser l’expérience utilisateur, de l’onboarding bancaire à l’exécution et au suivi des paiements internationaux ?  

 

11h00 – 11h30 : PAUSE / NETWORKING 

 

11h30 – 12h30 : LA REVOLUTION DE L'INDUSTRIE BANCAIRE (Open Banking, robot, intelligence artificielle)

Les banques n’existent plus aujourd’hui au sens où on l’entendait il y a à peine plus de dix ans. Elles se sont considérablement réorganisées, informatisées, diversifiées et internationalisées, donnant ainsi naissance à des entreprises qu’il faut, aujourd’hui, examiner avec un regard neuf. Pour garder leur niveau de performance, les banques doivent donc faire des choix stratégiques clairs et engager leur transformation. Si aujourd’hui, c’est avec une offre de produits de qualité (ex. : performance des produits de crédit, de paiement, placements, spécificités de segment, etc.) et la protection des données, des algorithmes et des transactions que les banques gagnent des parts de marché, demain, la concurrence se jouera davantage autour d’une offre d’outils et de solutions digitales compétitives et innovantes (i.e. performance des plateformes digitales, open banking, etc.).  

 - Quels sont les enjeux de la transformation digitale des banques ?
 - Comment les banques peuvent-elles capitaliser sur les fintechs et regtechs ?

 - Comment les banques doivent-elles se réinventer ?

 - Quel sera le visage de la banque de demain ?

 

12H30–14H00 : COCKTAIL DÉJEUNATOIRE

 

14H-16H30 : 3 PARCOURS SPÉCIALISÉS EN PARALLÈLE :

1.FINANCE - 2.BANQUES - 3.PAIEMENTS

1.FINANCE : 

14h-14h45 DIRECTIONS FINANCIERES : TIREZ PARTI DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 

 L’intelligence artificielle contribuant à renforcer la qualité des prévisions, plusieurs éditeurs et fintechs ont récemment décidé de la tester, parfois avec des résultats prometteurs (cash flows effectifs en ligne avec les prévisions de la trésorerie préalablement établies grâce à l’IA…)

 ·       Comment l’IA rend les processus comptables et financiers autonomes, efficients et intelligents.

·       Plus d’automatisation pour des données budgétaires plus fiables

·       L’IA, source de création de valeur

14h45-15h30 : LA DONNEE, ENJEU CLEF DE LA TRANSFORMATION DES DIRECTIONS FINANCIERES : DU BIG DATA AU SMART DATA

 Les fonctions financières les plus performantes consacrent 75% de leur temps à l’analyse des données et l’insight. La donnée est au cœur de la performance financière. A cette fin, le reporting des données avec des outils de business intelligence ne suffit pas : par nature généralistes, ces outils requièrent une longue et couteuse mise en place pour répondre aux questions spécifiques des directions financières. Il convient d’analyser les données pour les rendre intelligentes : le DAF et son trésorier doivent être en mesure d’aller au-delà des simples informations financières pour proposer au comité de direction des recommandations stratégiques, fondées sur des scénarios de marché les plus problables (baisse des taux d’intérêt, choc de change, etc.). C’est là que les smart analytics interviennent : outils combinant la puissance et l’accessibilité des outils de BI avec une connaissance pointue des questions que se posent les directions financières pour prendre rapidement des décisions nécessaires indépendamment des cycles comptables.

 -  A l’heure de la digitalisation du secteur financier, en quoi le Big Data est-il révolutionné par l’IA ?

 - Les bénéfices du big data sont-ils démontrés ?

 - Pourquoi transparence et pédagogie doivent accompagner l’essor de l’utilisation de l’IA et des modèles prédictifs dans la gestion de portefeuilles

 - Renforcement de la cybersécurité

15h30 – 16h15 : LE DAF DE DEMAIN

Le rôle du CFO a considérablement évolué ces dernières années : toujours plus actif dans le choix des stratégies de croissance, il participe beaucoup plus aux décisions d’innovation et est un allié indispensable de la direction générale.

 - Quelle transformation de la direction financière en 2020 ?

 - Quelles sont les tâches robotisables ?

 - Recrutement des nouveaux talents : comment consolider son équipe en intégrant des nouvelles compétences digitales et financières ? Comment remporter l’adhésion de ses équipes et les impliquer dans les projets d’innovation ? Comment faire entrer l’IA dans la culture d’entreprise ?

 -  Comment le DAF peut-il renforcer son rôle de business partner en collaboration avec les autres fonctions et la direction générale pour que l'entreprise prenne les bonnes décisions ?

 

2.BANQUES : 

 14h-14h45 : L’EXPERIENCE CLIENT AU CŒUR DE LA TRANSFORMATION DES BANQUES

 - Sites web, applications, agences, téléphone… Quelles sont les tendances majeures d’évolution des pratiques en matière de consommation de services financiers ? Comment les clients perçoivent-ils l’évolution de l’offre de services financiers portée par la digitalisation et la plateformisation ?

- Pour les banques, comment accélérer la transition numérique et ainsi répondre aux attentes clients, faire face aux nouvelles concurrences tout en préservant une relation humaine ? Comment la banque universelle peut-elle résoudre cette nouvelle équation économique face à des acteurs plus spécialisés ? Quelles sont les opportunités offertes par l’automatisation, la plateformisation mais aussi la segmentation de l’offre pour répondre à ces défis ?

 - L’IA au service de l’expérience client

 - Où en sont les banques dans leur recours à l'IA en matière d'expérience client ? Quels sont les usages et projets clés ? Que faut-il attendre de l'IA et quels sont ses apports (et ses limites) pour la relation client ? Comment contribue-t-elle à refaçonner l'expérience client ?

 - Comment proposer des services toujours plus personnalisés aux clients ? Comment l’API First peut-il représenter un vecteur d’innovation interne pour les banques ?

 14h45-15h30 : OPEN BANKING : ou en est-on ?

 Pour gagner leur place dans l’Open Banking, les banques doivent capitaliser sur leurs propres forces, nouer les bons partenariats et transformer leur organisation. Enfin, elles doivent agir vite, en ayant à l’esprit que s’engager dans l’Open Banking constitue un véritable projet d’entreprise qui impacte toute l’organisation et l’ADN de la banque, nécessitant à la fois de disposer d’une vision de long terme, et de mener des actions de court terme.

Mais l’Open Banking, favorisé par la DSP2 et l’essor des fintechs, est une épée à double tranchant. D’une part, il favorise l’innovation, en permettant à de nombreux prestataires d’accéder aux données des clients bancaires, pour concevoir et affiner leurs produits. Mais la contrepartie de l’Open Banking est que la fidélisation des clients se complexifie...

 - Comment exploiter au mieux les opportunités de l’Open Banking, en termes d’innovations et de digitalisation, sans perdre le cap et le contact avec ses clients ?

 - De l'APIsation à la protection de données, peut-on conjuguer innovation et conformité pour créer des opportunités ?

 15h30-16h15 : LES REGTECHS : DE NOUVEAUX ACTEURS AU SERVICE DES BANQUES ?

 Les Regtech, ces jeunes sociétés nourries aux nouvelles technologies, révolutionnent le secteur de la finance en permettant aux banques d’optimiser leur mise en conformité avec des réglementations sans cesse croissantes. Combinant réglementation et technologie, ces nouvelles applications spécialisées dans la conformité ont pu émerger grâce à un secteur bancaire ayant à gérer de grandes quantités de données et à un régime réglementaire européen très strict.

 ·       Quels sont les objectifs de ces nouveaux acteurs ?

·       Quel modèle économique ?

·       Sur quels types d’innovations technologiques s’appuient-ils ?

·       Comment aider les acteurs financiers à gérer les contraintes réglementaires de manière innovante afin de réduire les coûts et augmenter l’efficacité opérationnelle ?

·       Comment les RegTech rendent-elles aux banques leur agilité ?

 

 3.PAIEMENTS

14h-14h45 : BLOCKCHAIN ET CRYPTO- MONNAIES : QUELLES PERPECTIVES ? 

L’année 2019 a été marquée par l’irruption des cryptomonnaies et de la blockchain. Les soubresauts du bitcoin ont beau refroidir l’enthousiasme des adeptes de ces monnaies alternatives, ces techniques s’imposent jour après jour, bouleversant les modèles en place.

Un temps considérées comme marginales, les devises digitales font donc désormais partie du marché du paiement. La blockchain est aussi passée du statut d’innovation exotique à celui de technologie éprouvée, mise en œuvre par de grandes banques.

 - Quelles sont les réglementations actuelles encadrant les devises digitales ? Quelles évolutions sont possibles ?

 - Des paiements et monnaies totalement décentralisés peuvent-ils être mis en œuvre à grande échelle?

 - Quels pays et entreprises déploient des projets dans ce domaine ? Quelles économies peuvent ainsi être réalisées ?

 - La blockchain au service des banques pour accélérer les paiements internationaux ?

 14h45 – 15h30 : LA RÉVOLUTION DU PAIEMENT INSTANTANÉ : 

Selon la Banque centrale européenne (BCE), l’instant payment pourrait représenter 23% des paiements totaux en Europe d’ici 2023 avec un taux d’adoption en France de 13% dès 2022. Depuis le lancement du système SCT Inst, le service de paiement instantané transfrontalier disponible dans les 34 pays de la zone SEPA en 2017, les cas d’usages européens se multiplient.

·       Le paiement instantané va-t-il devenir la norme ?

·       Quelles stratégies pour l’Instant Payment en Europe, face à la menace de Google, Amazon, Apple, Alipay, Tencent, Samsung etc ?

·       Quelles sont les solutions opérationnelles et pour quels cas d'usage ?

·       Quelles nouvelles infrastructures et offres mobiles ? Pour quel coût ?

15h30 – 16h15 : COMMENT RELEVER LES NOUVEAUX DEFIS DE LA SECURITE DES PAIEMENTS ?

Au cœur des réglementations : la sécurité des paiements et des données. L’entrée en vigueur de la DSP2 doit permettre de réguler les nouveaux acteurs financiers actifs dans les paiements et aussi de donner un cadre aux échanges bancaires. La RGPD entrée en application en mai 2018 vise, quant à elle, à renforcer la protection des données.

Deux défis complexifient la cybersécurité : l’accélération des transactions, avec l’essor du temps réel, et la mondialisation des opérations. Si les hackers sont mondialisés, les législations nationales, elles, sont encore loin d’être harmonisées

Plusieurs scandales de vols de données ont par ailleurs rendu les consommateurs plus méfiants. L’exigence de sécurité du consommateur entre en contradiction avec sa demande de plus de rapidité et de fluidité.

 - Quels impacts de la DSP2 sur la fraude ?

 - Quel encadrement pour l’accès aux données des clients ?

 - Comment gagner la guerre de la fluidité sans sacrifier la sécurité ?

 -  Va-t-on vers la disparition de tout support de paiement via la biométrie ?

Qu’apportent l’intelligence artificielle

 

 

Inscription