Lettres professionnelles

Juin 2017

Guide - Comment choisir son assurance fraude ?

Option Finance - 26 juin 2017

Dans un contexte de résurgence et de mutation du risque de fraude, la prévention est nécessaire, mais n’est plus suffisante. Les fraudeurs se réinventent chaque jour, et trouvent toujours de nouveaux moyens de percer les systèmes de défense des entreprises. Quels que soient son secteur et sa taille, aucune entreprise n’est à l’abri de la fraude, qu’elle soit externe, interne ou cyber. A ce titre, s’assurer contre la fraude est devenu primordial. Comment faire pour bien choisir son assurance fraude ?

1. Evaluer la garantie nécessaire

L’objectif est de trouver le juste équilibre entre un montant de garantie permettant de couvrir raisonnablement le risque et une prime adaptée. En pratique, les entreprises couvrent quelques pourcents de leur chiffre d’affaires dans le but de protéger leur résultat net. Pour une PME, cela représente entre 3 et 5 % du chiffre d’affaires global. Par exemple, une entreprise réalisant 20 millions d’euros de chiffre d’affaires et employant 100 personnes souhaitera souscrire une couverture pour un montant de 750 000 euros.

2. Préférer une souscription rapide

Le risque de fraude est aujourd’hui davantage une question d’échéance que d’éventualité. Quand on a pris conscience de ce risque, il faut pouvoir passer à l’action au plus vite. La souscription ne doit pas nécessiter de réaliser un pré-audit, long et fastidieux. Un questionnaire préalable permettant de passer en revue l’organisation et la séparation des tâches, les moyens de paiement, les points clés de sécurité informatique, et les antécédents, est nécessaire et suffisant. Il doit aussi être utile au souscripteur, en passant en revue l’organisation et la séparation des tâches, les moyens de paiement, les fondamentaux de la sécurité informatique et les antécédents.

3. Penser allié tout autant qu’assureur

Le choix de son assureur fraude est d’une grande importance. Celui-ci doit pouvoir vous faire bénéficier de son expérience pour définir et mettre en place les actions de prévention (sensibilisation, process) indispensables, mais aussi vous accompagner en cas de sinistre en vous facilitant les actions immédiates et les démarches. Face à la criminalité, qu’elle soit organisée ou occasionnelle, vous avez absolument besoin d’un allié sûr, d’un partenaire de confiance.

4. Etre accompagné dans la lutte contre la fraude

Le choix de votre assurance fraude doit vous faire bénéficier de l’expérience de l’assureur. L’assureur n’est pas là que pour couvrir et indemniser. Son rôle est aussi de vous aiguiller dans la mise en place de votre dispositif de lutte contre la fraude. Il peut vous apporter :
– des conseils de gouvernance ;
– des conseils opérationnels pour piloter la lutte anti-fraude ;
– un guide de prévention pratique ;
– des check-lists d’actions de prévention ;
– des consignes claires à transmettre en interne : règles de sécurité, méthodes pour repérer les situations à risques, etc. ;
– des alertes sur les nouveaux cas de fraudes.

5. Etre accompagné dans la gestion de crise

Qu’il s’agisse de détournement de fonds ou de cyberattaque, chaque minute compte. La réactivité est primordiale pour limiter le préjudice subi. En cela, il est fondamental de choisir un assureur qui vous assiste, avec notamment :
– un plan de conduite à tenir en cas de sinistre ;
– des consignes d’anticipation, pour savoir qui solliciter le moment venu (banquiers, avocat, police, gendarmerie, etc.) ;
– une hotline disponible et efficace.

Check-list : ce qui doit être couvert par une assurance fraude

• Les fonds ou les marchandises détournées.
• Les frais de décontamination des données en cas d’attaque virale.
• Les frais des prestations de déblocage en cas de cyberextorsion.
• Les frais de reconstitution des données à partir de leur sauvegarde.
• Les frais de notification en cas d’atteintes aux données personnelles des clients ou des salariés de l’entreprise.
• Les frais de restauration de la réputation de l’entreprise.
• les frais d’avocat.
• les frais de poursuites judiciaires.

Les dernières Lettres du Risque Clients

Toutes les Lettres du Risque Clients