Lettres professionnelles

Octobre 2018

Avec Single Invoice Cover, une autre façon de voir l’assurance-crédit

Octobre 2018

Alors que l’assurance-crédit couvre habituellement un courant d’affaires sur une période donnée, Euler Hermes est désormais capable de délivrer une couverture en temps réel, pour une transaction unique, et avec une tarification adaptée. Comment ? Grâce à sa nouvelle API Single Invoice Cover.

L es entreprises sont aujourd’hui en recherche de solutions alternatives pour compléter et diversifier leurs sources de financement. L’optimisation du BFR et la préservation de la trésorerie sont des enjeux stratégiques pour pérenniser leur activité. Dans un contexte économique complexe, avec des niveaux de défaillances toujours élevés en France (+ 8 % par rapport au niveau pré-crise de 2007) et une sinistralité importante à l’échelle mondiale (le nombre de défaillances dans le monde a crû de + 6 % en 2017), il est essentiel que les entreprises préservent leur développement et leur trésorerie des aléas liés au risque d’impayé.
En ce sens, la mobilisation des créances commerciales est de plus en plus utilisée pour obtenir du financement court terme. La créance client sert aujourd’hui à financer le cycle d’exploitation, et à améliorer la présentation du bilan. De nombreuses fintechs ou factors traditionnels l’ont compris, et ont lancé des plateformes online de cession de créance pour permettre aux entreprises de financer leurs besoins de trésorerie de manière souple, souvent facture par facture et très rapidement. Elles permettent ainsi aux entreprises d’assurer leur croissance tout en se protégeant des impayés clients. Dès lors qu’elles deviennent propriétaires de ces créances, les fintechs et les factors en ligne portent le risque d’impayé, et ont besoin d’une couverture pour s’en prémunir. C’est pourquoi Euler Hermes, en tant que spécialiste de la protection du poste client, a développé une solution inédite et adaptée, basée sur son API (interface de programmation applicative), Single Invoice Cover.

Euler Hermes réinvente l’assurance-crédit

Alors que l’assurance-crédit couvre habituellement un courant d’affaires sur une période donnée, Euler Hermes est désormais capable de délivrer une couverture en temps réel, pour une transaction unique, et immédiatement tarifée. Une solution idéale pour les fintechs qui souhaitent s’assurer contre le risque d’impayés des créances qu’elles acquièrent.
«Nous sommes désormais dans une approche déglobalisée de l’assurance-crédit, facture par facture. Nous donnons une indication de prix pour une couverture adaptée à une facture unique, en fonction du niveau de risque de la transaction. Nous mettons ainsi à la disposition des fintechs une technologie de pointe associée à notre expérience du risque crédit, pour les aider à proposer à leurs clients des financements supplémentaires et sécurisés», développe Sophie Marot-Rémy.
Le fonctionnement du service est simple. D’abord, un fournisseur se connecte à la plateforme proposée par la fintech pour céder sa facture contre un financement. La fintech interroge ensuite Euler Hermes, qui détermine immédiatement si la facture est assurable contre le risque d’impayé, et à quel prix. Si la facture est assurable, alors Euler Hermes propose à la fintech de la garantir à un prix ajusté à la qualité du risque porté. Si la fintech accepte la proposition, alors elle propose elle-même au fournisseur de lui racheter sa facture à un prix qu’elle détermine, qui répercute le coût de la garantie Euler Hermes. Le tout se passe en quelques secondes, grâce à l’API Single Invoice Cover qui lie les systèmes d’informations d’Euler Hermes à la plateforme en ligne de la fintech. Ainsi, le fournisseur bénéficie d’un financement très rapide (décision immédiate), et la fintech est protégée par Euler Hermes du risque d’impayé porté par la facture qu’elle vient d’acheter.
«Grâce à cette offre innovante, nous apportons de la valeur ajoutée aux services proposés par les fintechs, en leur permettant d’offrir à leurs clients des financements sécurisés et réactifs : l’entreprise cédant sa facture à la fintech sait immédiatement si ses propres clients sont éligibles au financement, et à quel prix», ajoute Gilles Porte. Plusieurs fintechs ont déjà été séduites par cette solution, comme notamment Cash In Time, la plateforme de cession de créances en ligne de Crédit Agricole Leasing and Factoring.

Une offre qui intéresse également les marketplaces

La solution de couverture à la transaction proposée par Euler Hermes intéresse également un autre acteur émergent de l’écosystème digital : les marketplaces (ou places de marché). Contrairement aux formes de distribution «e-commerce» via des sites Internet de distributeurs ou d’industriels qui vendent en ligne leurs produits ou services, les marketplaces jouent un rôle d’intermédiaire dans une transaction commerciale entre un fournisseur et un acheteur. Elles mettent en relation les deux parties, mais ne sont pas propriétaires de la créance générée. Les marketplaces ne sont donc pas soumises au risque d’impayé, contrairement aux fournisseurs qui souhaitent vendre leurs produits via ce canal.
Partant de ce constat, Euler Hermes a imaginé la première solution d’assurance-crédit destinée aux marketplaces. Il s’agit d’une offre d’assurance permettant aux marketplaces de proposer aux fournisseurs, pour chaque transaction, une couverture contre le risque de non-paiement de leurs créances. «Les marketplaces B2B connaissent actuellement un développement spectaculaire. Pour être attractives et se démarquer, elles doivent proposer aux fournisseurs un accès aisé au marché via leur plateforme et des services additionnels à valeur ajoutée. La couverture du risque de crédit est en ce sens un argument commercial supplémentaire», explique Gilles Porte.
Comme pour les fintechs, cette solution s’appuie sur l’API Single Invoice Cover, capable de déterminer en temps réel la possibilité de couvrir une transaction unique et de définir un prix d’assurance spécifique. «Avec cette solution inédite, la marketplace est plus qu’un simple intermédiaire commercial, et devient également un partenaire de confiance. En plus de mettre en relation un fournisseur et un acheteur, elle apporte au fournisseur la possibilité d’être couvert contre le risque d’impayé, qui sera supporté par Euler Hermes», ajoute Gilles Porte.
La première marketplace qui propose ce service additionnel est Metalshub, une marketplace B2B spécialisée dans le négoce de métaux. Lancée fin 2017, elle propose à des fournisseurs et acheteurs de métaux de réaliser sur sa plateforme des transactions entre eux avec des coûts et un fonctionnement optimisés. Metalshub propose aussi des services additionnels de logistique, de financement, et donc désormais d’assurance-crédit avec Euler Hermes.
«La technologie développée par Euler Hermes est un véritable outil de différenciation pour nous. Il permet aux fournisseurs et aux acheteurs de commercer tout en ayant recours au crédit, ce qui est généralement très complexe à mettre en œuvre sur une marketplace. Ce service contribuera à n’en pas douter au développement de Metalshub, qui compte bien devenir le leader mondial des marketplaces digitales pour les métaux et les ferroalliages», ajoute Frank Jackel, cofondateur de Metalshub.
Euler Hermes est conscient que les besoins de chaque fintech sont spécifiques, et compte bien adapter sa solution en ce sens. «Metalshub s’est avéré un partenaire idéal pour co-construire la première solution dédiée aux marketplaces. Mais chaque marketplace développe ses spécificités et il existe des business models assez différents. Notre solution est développée de manière suffisamment flexible pour s’adapter aux particularités rencontrées. Ainsi, nous sommes en mesure de proposer à toutes les marketplaces des solutions personnalisées et sur mesure, correspondant à leurs attentes», conclut Gilles Porte.

Les dernières Lettres du Risque Clients

Toutes les Lettres du Risque Clients