La Lettre du Risque Clients avec Euler Hermes

Juin 2013

Les défaillances mondiales de nouveau en hausse, tirées par les difficultés de l’Europe

10 juin 2013 - Maxime Lemerle

Selon Euler Hermes, le rebond des défaillances d’entreprises à l’échelle mondiale risque de s’accentuer en 2013 (+ 8 % après une hausse de 1 % en 2012), marqué par la nouvelle et forte hausse de la sinistralité en zone euro (+ 21 %).

Par Maxime Lemerle, responsable des études sectorielles et de défaillances d’entreprises d’Euler Hermes.

L e repli des défaillances d’entreprises dans le monde observé en 2010-2011 aura été de courte durée et limité. En 2012, les défaillances ont confirmé leur rebond (+ 1 %), résultat de deux grandes tendances opposées : une baisse des défaillances un peu plus rapide qu’escompté sur les continents américain (- 15 %) et asiatique (- 5 %), mais une remontée plus forte qu’attendu dans la zone euro (+ 16 %). En Europe, les trois grands secteurs ont affiché une progression des faillites avec + 3 % dans l’industrie, + 9 % dans la construction et + 7 % dans les services. «Ce rebond des défaillances risque de s’accentuer en 2013 (+ 8 %), en phase avec la révision en baisse de notre scénario macroéconomique, notamment pour l’Europe», explique Maxime Lemerle, responsable des études sectorielles et de défaillances d’entreprises d’Euler Hermes.

Confirmation du rebond de l’Indice global des défaillances en 2012

La baisse de régime de l’économie mondiale entamée en 2011 s’est poursuivie en 2012 (- 0,5 pp à + 2,4 % pour le PIB et - 2,6 pp à + 3,3 % pour le commerce), et a mis un terme au repli des faillites observé en 2010 (- 6 %) et 2011 (- 4 %). Sur l’ensemble de l’année, l’Indice global des défaillances d’Euler Hermes a affiché un rebond de + 1 %. Alors que la crise de 2008-2009 s’était accompagnée d’une explosion des défaillances (+ 56 % entre 2007 et 2009), les faillites demeurent à un haut niveau en volume d’un point de vue mondial : l’indice global des défaillances se situe environ 9 % seulement en-dessous de son pic de 2009, soit encore 18 % au-dessus de sa moyenne enregistrée durant la décennie pré-crise (1997-2007).

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

Les dernières Lettres du Risque Clients

Toutes les Lettres du Risque Clients