Actualités

Notation

La part des sociétés high yield les plus risquées en recul en Europe

10 novembre 2017 - optionfinance.fr

En termes de notations, le troisième trimestre 2017 a été marqué par un changement de dynamique chez Moody’s. Alors que le nombre de dégradations de ratings de sociétés non financières appartenant à la catégorie high yield égalait celui des relèvements depuis début 2016 en Europe, l’agence a remonté 16 notes entre juillet et septembre, pendant qu’elle n’en abaissait que 7. La tendance est d’autant plus favorable que le nombre d’entreprises affichant la notation la plus basse est passé de 52 à 48 durant cette période. Ce faisant, la part de ces dernières a ainsi reculé fin septembre à 10,8 % du total des groupes high yield notés par Moody’s. Trois mois plus tôt, celle-ci s’établissait encore à 11,9 %, un niveau qui correspond également à la moyenne de long terme (11,9 %). Autre évolution positive : le taux de défaut des emprunteurs high yield a diminué de 0,2 point sur un an, à 2,4 %. Selon l’agence, il pourrait même chuter à 1,9 % d’ici la fin de l’année, un niveau historiquement faible. Dans ce contexte, l’appétit des investisseurs pour cette classe d’actifs s’en trouve renforcé. Mesurant le niveau de liquidité constaté sur le marché high yield européen, l’indicateur de stress développé par Moody’s est en effet tombé lors du précédent trimestre à 8,4 %, son plancher historique.