Actualités

Actions

La Chine : un marché bientôt incontournable ?

16 février 2015 - optionfinance.fr

Le marché chinois séduit de plus en plus d’investisseurs étrangers. Pour preuve AXA IM, qui a obtenu depuis peu sa licence QFII (Qualified Foreign Institutional Investors) pour y investir directement, vient d’y développer une nouvelle expertise sur les actions domestiques chinoises sur les petites et moyennes capitalisations. Pour autant, les institutionnels peuvent s’interroger sur la question de l’opportunité de s’y positionner aujourd’hui. La Bourse chinoise a souffert en début d’année : son indice de référence, le CSI 3000, a perdu près de 3 % depuis janvier alors qu’il affichait un gain de plus de 50 % en 2014. «Le marché domestique chinois a connu un emballement en fin d’année dernière du fait d’un excès de liquidité provenant des investisseurs particuliers chinois, explique Xinghang Li, gérant marchés asiatiques chez OFI AM. Ces derniers ont pu en effet s’endetter auprès de brokers pour acheter des actions à travers des opérations de trading sur marge en fin d’année dernière. Depuis, certains brokers ont été épinglés sur cette pratique par le régulateur chinois qui a durci les conditions d’endettement pour les investisseurs particuliers afin de mieux contrôler son marché.»

Cet événement, même s’il a secoué la bourse domestique chinoise ne remet pas en question son intérêt. Pour AXA IM, cela permet de normaliser ce marché qui offre déjà de nombreuses sources d’opportunités. Son niveau de valorisation (autour de 11 à 12 fois les bénéfices attendus en 2015) est attractif et son intérêt auprès des investisseurs étrangers et domestiques ne cesse de s’accroître. Les assureurs chinois, qui détiennent actuellement moins de 10 % de leurs encours en actions, pourraient par exemple être incités à augmenter leur allocation. «La création de la plateforme Shanghai Hong-Kong Stock Connect qui permet aux investisseurs à Hong Kong d’investir directement en Chine et vice versa, devrait également donner plus d’envergure au marché chinois, souligne Xinghang Li. Au mois de juin, le MSCI devrait ainsi étudier la possibilité d’intégrer les actions chinoises A dans ses indices internationaux, ce qui augmenterait considérablement la progression de ce marché.»