Actualités

Etude

Les investisseurs institutionnels vont revenir vers les obligations «cœur»

01 février 2018 - optionfinance.fr

Invesco vient de publier une première étude mondiale sur le comportement et les attentes des investisseurs institutionnels à l’égard de la classe d’actifs obligataire. Les 79 spécialistes interrogés qui représentent quelque 4 400 milliards de dollars américains d’encours sous gestion au 30 juin 2017 estiment que le calme qui règne sur les marchés obligataires touche à sa fin.

Pour autant, la normalisation des politiques monétaires devrait être progressive. Rares sont en effet les institutionnels à anticiper une déflation ou une recrudescence de l’inflation. Ils se retrouvent par ailleurs face à de nouvelles problématiques : pour les fonds de pension, le prochain défi à relever est le vieillissement de la population, de leurs côtés, les compagnies d’assurance doivent composer avec une réglementation contraignante et l’ensemble de ces investisseurs sont inquiets en raison des risques géopolitiques. Cela se traduit par un accent mis sur le crédit alternatif géré en performance absolue. Il représente en moyenne 19 % des portefeuilles obligataires, cette proportion grimpant à 26 % pour les investisseurs du nord de l’Amérique. Cet engouement pour ce type de crédit s’est traduit par une baisse des rendements. Par conséquent, et dans un contexte de hausse des taux d’intérêt, les institutionnels envisagent de revenir à terme vers la dette cœur à savoir le crédit de qualité. Par ailleurs, tous les institutionnels en sont convaincus : les critères ESG vont gagner en importance dans la gestion obligataire.