Actualités

Retraite

Une diversification nécessaire des placements

27 avril 2017 - optionfinance.fr

La retraite reste une préoccupation majeure pour les particuliers. D’après une étude réalisée par HSBC auprès de 18 414 personnes dans le monde dont 1 000 en France, les actifs s’inquiètent de la baisse des retraites publiques et des prestations sociales à l’avenir. Ils ont conscience qu’ils devront davantage épargner pour obtenir un niveau de retraite satisfaisant.

Du côté des placements, ils privilégient pour le moment l’immobilier puisque 45 % des sondés considèrent cette classe d’actifs comme offrant les meilleurs rendements. Une partie privilégie l’épargne de précaution (32 %) et les régimes de retraite privés (15 %). Seulement 12 % des sondés misent sur les valeurs mobilières et 2 % sur les obligations d’Etat ou d’entreprise pour préparer leur retraite.

Compte tenu de l’environnement de taux bas, 23 % des actifs pensent qu’ils vont devoir puiser dans leur épargne pour effectuer des placements. Pour autant, ils ne sont que 14 % à investir aujourd’hui sur les marchés pour obtenir du rendement, contre une moyenne mondiale de 47 %. Il est vrai que la tolérance au risque reste relativement faible en France, puisque seulement 10 % des actifs se déclarent prêts à réaliser des placements risqués, contre une moyenne mondiale de 34 %. Dans ce contexte, HSBC conseille aux particuliers d’épargner le plus tôt possible et de prévoir les imprévus (hausse des frais médicaux, défaut du régime obligatoire), de diversifier les placements, et de tirer parti des nouvelles technologies pour mieux planifier leur retraite.