Classements

Restructuring

Une accalmie trompeuse ?

Option Droit & Affaires - Mars 2018 - Coralie Bach

Malgré une diminution sensible des dossiers, l’activité des professionnels du restructuring a été portée par quelques opérations de Place, dont la complexité nécessite une expertise accrue.

Classement des cabinets d’avocats en procédures collectives (sauvegardes, redressements judiciaires et liquidations judiciaires)

5 étoiles
Willkie Farr & Gallagher Alexandra Bigot*, Lionel Spizzichino*
Bremond & Associés Guilhem Bremond*, Delphine Caramalli*, Virginie Verfaillie Tanguy, Timothée Gagnepain, Christine Le Breton
Darrois Villey Maillot Brochier François Kopf*, Matthieu Brochier, Martin Lebeuf
De Pardieu Brocas Maffei Philippe Dubois*, Matthieu Barthélémy, Ségolène Coiffet, Joanna Gumpelson, Paul Talbourdet
Lantourne & Associés Maurice Lantourne*, Kristell Cattani, Flavie Hannoun, Samuel Scherman
Orrick Saam Golshani*, Emmanuel Bénard, Emmanuel Ringeval, Alexis Hojabr, Carine Mou Si Yan
Santoni & Associés en partenariat avec Allen & Overy Marc Santoni*, Rod Cork, Bérangère Rivals, Lionel Lamoure, Julien Roux
Weil Gotshal & Manges Jean-Dominique Daudier de Cassini*, Philippe Druon*, Fabienne Beuzit*

* Responsables de pratique

Classement des cabinets d’avocats en prévention des difficultés et en renégociation de dette

5 étoiles
Willkie Farr & Gallagher Alexandra Bigot*, Lionel Spizzichino*
De Pardieu Brocas Maffei Philippe Dubois*, Matthieu Barthélémy, Ségolène Coiffet, Joanna Gumpelson, Paul Talbourdet
Orrick Rambaud Martel Saam Golshani*, Emmanuel Bénard, Emmanuel Ringeval, Alexis Hojabr, Carine Mou Si Yan
Santoni & Associés en partenariat avec Allen & Overy Marc Santoni*, Rod Cork, Bérangère Rivals, Lionel Lamoure, Julien Roux
Weil Gotshal & Manges Jean-Dominique Daudier de Cassini*, Philippe Druon*, Fabienne Beuzit*

* Responsables de pratique

Restructuring : une accalmie trompeuse ?

La baisse de la sinistralité des entreprises initiée en 2016 s’est confirmée en 2017. Selon les données d’Altares, le nombre de défaillances d’entreprises est tombé à 55 175 l’année dernière, soit une diminution de 4,6 %, par rapport à 2016, revenant ainsi au niveau de 2008. Dans le détail, l’étude recense 1 184 sauvegardes, 16 474 redressements judiciaires et 37 519 liquidations judiciaires. «Dans ces conditions, le nombre d’emplois menacés par ces procédures collectives recule sensiblement sur l’année, et tombe, pour la première fois depuis 10 ans, clairement sous le seuil des 200 000 (à 166 500)», souligne le rapport.

Avec la baisse du nombre de dossiers, beaucoup anticipent un resserrement du marché des conseils sur les acteurs les plus spécialisés. «Certains avocats en financement, qui étaient venus sur la restructuration de dette car leur activité avait faibli, sont retournés sur le montage de nouvelles opérations», note un associé.

Pour autant, dire que l’année fut calme serait très excessif. La taille et la complexité de quelques dossiers sont venues compenser la baisse de quantité. Parmi eux, la restructuration financière du groupe parapétrolier CGG. Menée dans le cadre d’une double procédure, en France et aux Etats-Unis, l’opération a abouti à l’effacement de 1,95 milliard de dollars de créances. Dans le même secteur, Bourbon, spécialisé dans les services maritimes à l’offshore pétrolier, a également renégocié avec ses créanciers, tout en annonçant, en début d’année,...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner