Allocation

Obligations convertibles

Un contexte porteur pour les fonds de convertibles

Funds - Avrils 2014 - Perre Gelis

Obligations convertibles, Actions

Les obligations convertibles montrent au fil des années leur capacité à apporter des performances relativement élevées. Elles s’imposent comme alternative aux actions, avec une volatilité sensiblement plus faible, bien que leur rendement courant soit devenu symbolique.

Sans tambour ni trompette, les fonds d’obligations convertibles continuent à construire des historiques de performance solides au regard de leur rapport rendement/risque. En 2013, elles ont bénéficié de la hausse des actions, ce qui fut leur principal moteur de performance, mais aussi du resserrement des spreads de crédit et plus faiblement d’une tension sur la volatilité. En revanche, elles ont été négativement impactées par la hausse des taux d’intérêt. Un inconvénient somme toute portant peu à conséquence, compte tenu de leur faible sensibilité aux taux d’intérêt. Forts de ces qualités, les investisseurs institutionnels français en font la seconde classe d’actifs à privilégier cette année, comme le montre la dernière enquête réalisée par Morningstar en février/mars dernier.

En effet, explique Nathalia Barazal, responsable des obligations convertibles chez Lombard Odier IM, «une obligation convertible avec une maturité de cinq ans a aujourd’hui une duration d’approximativement 4, ce qui implique une dévalorisation de l’instrument de 4 % si les taux d’intérêt montent de 1 %. Une obligation convertible comprend une obligation et une option d’achat sur une action sous-jacente. Si la part obligataire de l’instrument subit une hausse des taux directeurs, la part optionnelle offre une protection contre cette même hausse des taux. Ainsi, la sensibilité aux taux directeurs de l’obligation convertible moyenne dans le marché actuel n’est que de - 1,3 % (reflet d’une maturité de quatre ans et d’une sensibilité à l’action sous-jacente de 47 %). Ceci est un élément particulièrement porteur dans un environnement de hausse des taux directeurs».

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner