Sélection de fonds

Actions

Aberdeen Global European Equity Fund

Funds - Octobre 2013 - Carole Leclercq

Investi sur des sociétés cotées en Europe continentale et au Royaume-Uni, le fonds Aberdeen Global European Equity Fund a pour objectif de générer une appréciation du capital à long terme et un revenu régulier.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

«Nous avons une chance incroyable en Europe, dans la mesure où la région abrite de nombreuses entreprises internationales, dotées de modèles économiques très pérennes et qui, selon nous, présentent des valorisations intéressantes, souligne Laurent Inglebert, membre de l'équipe de gestion du fonds. Néanmoins, il convient, sur cette zone, d'analyser les entreprises, plutôt que de nécessairement s'inquiéter de l'économie au sens large.»

La sélection des valeurs composant le portefeuille d'Aberdeen Global European Equity Fund se distingue par un processus très rigoureux et constant, quelles que soient les phases de marché. «Nous investissons dans des entreprises solides, dotées d'un management de qualité, présentant des perspectives prometteuses et que nous pouvons acquérir à un prix intéressant, explique Laurent. Nous ne privilégions pas le rendement à tout prix et préférons plutôt les sociétés qui s'emploient à accroître leur bénéfice par action de manière soutenable.»

L'importance des ressources consacrées à la recherche permet à Aberdeen de couvrir toute l'Europe. L'approche collégiale sur laquelle repose cette recherche fondamentale interne, réalisée au sein de l'équipe européenne de 18 analystes/gérants actions chevronnés, constitue un atout concurrentiel.

Si le profil des sociétés détenues en portefeuille peut s'avérer pénalisant pour les performances du fonds à court terme dans les phases de rebond «sans discernement» des marchés, il se classe dans le premier quartile de sa catégorie sur trois ans. «Nous sélectionnons activement les valeurs, ce qui constitue le vecteur dominant de nos performances, et procédons à l'écrêtage tactique des gains et au renforcement de nos positions lorsque les cours baissent, dans le cadre d'une approche classique d'achat et de conservation des titres à long terme», précise le gérant.

Le processus d'investissement du fonds

Purement bottom-up, le processus d'investissement du fonds s'articule en deux étapes. L'équipe de gestion décèle tout d'abord, dans l'univers d'investissement, les entreprises de qualité grâce à une recherche de terrain sous la forme de visites systématiques aux dirigeants des sociétés et d'une analyse financière fondamentale. L'équipe de gestion mesure la qualité en étudiant le business model de la société, la pertinence de sa stratégie, sa solidité financière et sa gouvernance. Une société doit nécessairement passer ce premier filtre pour ensuite faire l'objet d'une valorisation.

«Nous pensons qu'un processus de due diligence rigoureux à l'égard d'une entreprise est primordial en amont de tout investissement, de même que nous n'investissons jamais dans une société sans que plusieurs membres de notre équipe de gestion aient préalablement rencontré ses dirigeants et fait chacun une analyse de cette société», souligne Laurent Inglebert.

La deuxième étape est une évaluation du prix, encore une fois réalisée en interne, sur la base d'un modèle propriétaire utilisant des ratios financiers clés, des comparaisons de marché, et des prévisions financières. Au final, le portefeuille sera concentré en moyenne autour de 35 à 40 valeurs représentant le meilleur couple «qualité/valorisation». Il se caractérise également par un faible turnover, aux environs de 15 % par an. «Notre stratégie à long terme fait que normalement peu de nouvelles valeurs font leur entrée au sein du portefeuille chaque année, explique le gérant. Une valeur identifiée comme "investissable" n'y entrera que dans la mesure où elle constitue une valeur ajoutée et qu'une autre position ait été allégée, voire soldée.»

La société de gestion

Aberdeen Asset Management est l'une des plus grandes sociétés de gestion en Europe ayant pour seul et unique métier la gestion d'actifs. Elle gérait, à août 2013, quelque 236,6 milliards d'euros d'actifs pour le compte de tiers à travers le monde entier. Avec plus de 2 000 collaborateurs basés dans 30 bureaux et 23 pays, Aberdeen possède une vision à la fois locale et globale des marchés internationaux et met en place, au travers de fonds ouverts et de mandats dédiés, une gestion active visant à tirer parti des inefficiences des marchés. Les stratégies de gestion action, principale expertise de la société de gestion aux côtés des obligations, de l'immobilier et de la gestion alternative, représentaient 132 milliards d'euros d'actifs sous gestion au 30 août 2013.

Les convictions de Laurent Inglebert, gérant Actions européennes

Laurent Inglebert, gérant Actions européennes

Quels sont les atouts des sociétés cotées européennes ?

Les entreprises européennes disposent aujourd'hui de positions concurrentielles des plus solides grâce aux implantations qu'elles ont, souvent de longue date, à l'étranger, à leur exposition aux pays émergents, à la qualité de leur gouvernance d'entreprise et à la robustesse des cadres juridiques européens. Beaucoup d'entreprises ont acquis un pouvoir de fixation des prix considérable en se spécialisant dans des biens et services indispensables et utilisés de façon globale ; elles peuvent ainsi générer des revenus récurrents solides et les innovations technologiques leur permettent de conforter encore un peu plus leur leadership. Les sociétés européennes comprennent aussi le sens de la valeur actionnariale et utilisent volontiers leurs bénéfices pour récompenser leurs actionnaires.

Peuvent-elles s'affranchir d'un contexte encore fragile en zone euro ?

Les sociétés européennes que nous aimons sont généralement peu dépendantes de leur marché domestique en termes de chiffre d'affaires. Elles sont ainsi moins affectées par les problèmes économiques européens. Toutefois, si des difficultés devaient à nouveau se présenter en zone euro, ce sont précisément les entreprises que nous sélectionnons, avec une forte présence à l'internationale, une marque solide, un modèle économique pérenne et un bilan extrêmement robuste, qui résisteront le mieux à long terme.

Pouvez-vous nous donner deux exemples de valeurs que vous appréciez ?

Il existe un grand nombre d'opportunités intéressantes. Mais, par exemple, nous apprécions tout particulièrement le distributeur alimentaire français Casino et le motoriste britannique Rolls Royce. Casino bénéficie de l'essor de la consommation dans des pays étrangers, comme le Brésil et la Thaïlande via ses filiales GPA et Big C. Au niveau national, la priorité accordée aux magasins de proximité lui a permis de grignoter des parts de marché à ses concurrents. Certes, la valeur a récemment été pénalisée par les troubles au Brésil.

Néanmoins, cela ne remet pas en cause la pertinence de la stratégie du groupe dans un pays où le potentiel de développement de la grande distribution est encore significatif. Rolls Royce, que nous détenons en portefeuille depuis dix ans, permet de profiter des phases de reprise du cycle aéronautique sans en subir les phases moins favorables. Les contrats de long terme de maintenance que Rolls Royce signe à chaque vente de réacteur avec les avionneurs lui assurent en effet des revenus récurrents quel que soit le cycle sectoriel.

Votre stratégie d'investissement repose sur le travail d'équipe. Pourquoi est-ce si important ?

L'approche collégiale que nous développons au sein de l'équipe Actions européennes permet une couverture croisée des titres dans l'ensemble des secteurs par tous les membres de l'équipe, et ce, de manière à ce que ce ne soit pas toujours le même membre qui rende visite à la même entreprise. Cette couverture croisée des titres renforce notre objectivité et réduit notre dépendance à l'égard d'un seul et unique point de vue. C'est d'autant plus pertinent que nous avons l'obligation de rencontrer au moins deux fois par an les sociétés en portefeuille. Les décisions de gestion sont aussi prises collectivement. L'absence de différenciation entre les analystes et les gérants de portefeuille, dans la mesure où tous les membres participent à l'analyse des entreprises, renforce cet esprit d'équipe.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société