Sélection de fonds

Obligations

Allianz Convertible Bond

Funds - Avril 2014 - Carole Leclercq

Allianz Convertible Bond* est un fonds investi princi­palement en obligations convertibles en actions émises par des sociétés euro­péennes cotées, visant à générer une croissance à long terme du capital.

Pourquoi investir sur ce fonds ?

«Nous mettons en place une gestion de conviction, dont la principale source de valeur réside dans la sélection de titres, souligne Tristan Gruet, le gérant du fonds. Les choix marqués que nous faisons par rapport à l’indice de référence visent à favoriser un positionnement spécifique sur les obligations convertibles que nous préférons. Par ailleurs, nous ne recourons que marginalement aux produits dérivés, ce qui positionne Allianz Convertible Bond comme un fonds “pur” d’obligations convertibles.» Fonds de conviction, Allianz Convertible Bond se caractérise aussi par sa gestion défensive. Afin de contrôler le risque de fluctuation de la valeur du fonds par rapport à son indice de référence, le gérant veille à ne pas s’éloigner des caractéristiques globales de l’indice, en particulier en termes de sensibilité aux mouvements des actions ou des devises.

«Notre approche de mesure des expositions du portefeuille par rapport à l’indice de référence contribue à notre processus visant à générer une surperformance dans les périodes de marché haussier comme dans les périodes de baisse», précise Tristan Gruet. La gestion d’Allianz Convertible Bond bénéficie de l’expertise conjuguée des équipes d’analyse et de gestion crédit et actions d’Allianz Global Investors. «Cet apport conjoint d’une analyse des fondamentaux des émetteurs, ajoutée à notre évaluation des caractéristiques propres aux obligations convertibles, nous aide à sélectionner les titres qui constitueront le portefeuille parmi les profils actions, obligataires et mixtes», précise Tristan Gruet.

Allianz Convertible Bond repose sur une stratégie longuement éprouvée et se positionne comme l’un des fonds les plus établis de sa catégorie. La stratégie a également démontré sa capacité à s’adapter aux différents cycles de marché : «Les obligations convertibles bénéficient de caractéristiques uniques qui les positionnent comme un instrument incontournable de diversification pour améliorer le couple rendement-risque d’un portefeuille tant au sein d’une poche actions qu’obligations», conclut Tristan Gruet. Allianz Europe Convertible* est classé premier quartile de sa catégorie au 28/02/2014 par Morningstar sur 1 an, 3 ans, 5 ans et 10 ans.

Le processus d’investissement

Le processus de gestion du fonds repose sur une approche bottom-up, basée sur un univers d’investissement composé d’environ 140 obligations convertibles européennes appartenant à l’indice de référence, ou de caractéristiques proches des titres de l’indice et dont la liquidité est jugée suffisante. «Nous menons tout d’abord une analyse fondamentale minutieuse, qui dépend bien sûr du profil de l’obligation convertible, explique Tristan Gruet. Pour les titres présentant un profil action, nous utilisons avant tout nos ressources d’analyse actions et, pour les profils plus obligataires, nous nous appuyons sur nos équipes d’analyse crédit.» Le gérant procède ensuite à une analyse de valorisation, au cours de laquelle il tient compte des spécificités propres aux obligations convertibles, en intégrant la valorisation de leurs caractéristiques optionnelles.

«Cette analyse fondamentale et le processus de valorisation nous permettent de construire un portefeuille concentré autour de 50 à 60 titres que nous gérons avec un faible taux de rotation, précise Tristan Gruet. Il s’agit de mettre en œuvre nos convictions sur les noms individuels, en prenant peu de risques globaux, c’est-à-dire de risques sur l’exposition devises ou de risques sur la sensibilité aux actions. A ce titre, nous privilégions en général les obligations convertibles dites “mixtes” et celles au profil crédit. Le portefeuille présente donc au final des caractéristiques globales qui s’éloignent peu de celles de l’indice de référence du fonds.»

La société de gestion

Allianz Global Investors est une société de gestion, filiale du Groupe Allianz, qui met le contrôle du risque au cœur de son dispositif. Avec 23 implantations réparties dans 18 pays, Allianz GI propose des solutions d’investissement internationales, portées par d’importantes capacités de recherche, et s’appuie sur des équipes de distribution et de gestion locales. Allianz GI gère aujourd’hui 345 milliards d’euros d’actifs (à fin décembre 2013), pour le compte d’investisseurs institutionnels et privés et compte plus de 500 professionnels de l’investissement.



* Allianz Global Investors France a pris la décision de faire absorber le Fcp Allianz Europe Convertible par le compartiment Allianz Convertible Bond de la SICAV luxembourgeoise Allianz Global Investors Fund le 13/03/2014. Le FCP Allianz Europe Convertible et le compartiment Allianz Convertible Bond sont gérés par la même équipe de gestion selon la même stratégie de gestion d’investissement («stratégie miroir»).

Questions à…Tristan Gruet, gérant du fond

Tristan Gruet, gérant du fond
Tristan Gruet

Quels sont les atouts des convertibles européennes dans le contexte actuel ?

Les obligations convertibles ont le plus souvent une duration ajustée des caractéristiques optionnelles courte qui, couplée à la perspective de conversion en actions, limite le risque de taux. C’est donc un atout face aux incertitudes actuelles sur une éventuelle remontée des taux longs. Quant aux taux courts, ils devraient rester faibles à moyen terme au vu de la détermination des grandes banques centrales à accompagner cette reprise. Dans ce contexte de taux bas et de recherche de rendement par les investisseurs, les obligations convertibles européennes apportent une source de diversification aux allocations sur les marchés d’actions. Leur profil asymétrique permet en effet de participer en partie à la hausse des marchés d’actions, et ce avec une volatilité souvent moindre, tout en profitant de leur caractère obligataire dans les phases de repli. Les convertibles européennes offrent aussi une source de diversification renouvelée régulièrement. En effet, la composition sectorielle du gisement européen est souvent concentrée mais elle évolue dans le temps en fonction des émissions primaires et des conversions d’obligations arrivées à maturité en actions.

Précisément, comment le gisement européen se caractérise-t-il aujourd’hui ?

Ce gisement représentait début 2014 environ 70 milliards d’euros, ayant enregistré près de 15 milliards d’euros d’émissions de nouveaux titres en 2013. Il présente structurellement un profil plutôt «obligataire» avec un delta évoluant en général entre 15 % et 40 %, contre environ près de 70 % pour le gisement américain. Le gisement européen est par ailleurs aujourd’hui essentiellement constitué d’émetteurs high yield ou non notés, dont les actions sous-jacentes sont souvent des valeurs moyennes. Les émissions sont par ailleurs principalement opportunistes, en fonction de l’appétit des investisseurs pour la classe d’actifs. La sélection et la discipline sont donc toujours de rigueur pour profiter des belles histoires que peut receler ce marché.

Quelle discipline vous imposez-vous pour maîtriser les risques sur le marché primaire ?

Les prospectus des émissions d’obligations convertibles sont en général complexes à analyser car techniques et, à chaque fois, spécifiques. Il faut également analyser ce qui interviendrait en cas de remboursement anticipé ou de changement de contrôle de l’émetteur. Nous collaborons en cela avec notre équipe spécialisée sur le crédit high yield qui est très aguerrie à l’analyse de prospectus complexes. Par ailleurs, lorsque nous souhaitons participer à une émission sur le marché primaire, nous fixons souvent des limites à nos ordres, soit sur le coupon ou le rendement. Nous préférons ne pas être servis plutôt que de payer trop cher une option de conversion.

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société