Sélection de fonds

Actions

THEAM Quant - Equity Europe Income Defensive

Funds - Mars 2017 - Pierre Gélis

THEAM Quant - Equity Europe Income Defensive

Lancé en mai 2013, le fonds THEAM Quant - Equity Europe Income Defensive vise à faire profiter du surplus de rendement offert par les actions européennes à haut dividende, et ce en réduisant significativement le risque associé au marché actions.

Pourquoi investir dans ce fonds ?

De format Ucits V et présentant une liquidité quotidienne, ce fonds a pour objectif de générer un rendement annuel moyen compris entre 5 % et 6 %, tout en affichant une volatilité deux fois inférieure à celle des marchés d’actions européennes.

L’élaboration de la stratégie sur laquelle repose le fonds a été finalisée en 2012 à la suite du constat selon lequel très peu de classes d’actifs, hormis les actions, permettent de répondre aux besoins de rendement des investisseurs institutionnels. Or, ces derniers ne peuvent, pour des questions réglementaires, arbitrer leur poche crédit pour des positions actions dont les rendements sont sensiblement supérieurs  en raison du profil de risque trop élevé des actions, notamment en matière de coût du capital. THEAM a donc élaboré une stratégie innovante qui permet d’adapter le risque actions aux contraintes réglementaires des institutionnels et ainsi profiter du rendement de cette classe d’actifs. Par ailleurs, cette stratégie répond également aux besoins des investisseurs particuliers cherchant à optimiser le couple rendement/risque dans un contexte de rendements obligataires toujours très faibles.

Pour ce faire, le fonds met en place une stratégie systématique offrant une exposition à des valeurs européennes de qualité affichant un rendement du dividende élevé. Lui est associé un double mécanisme optionnel visant à améliorer le rendement offert par les actions et à réduire le risque du portefeuille.

La stratégie d’options comporte deux volets. Le premier est une stratégie «covered call» qui consiste en une vente quotidienne d’options d’achat sur l’indice Euro Stoxx 50 de maturité courte et traitée «en dehors de la monnaie». Grâce à la prime obtenue, cette stratégie permet d’accroître le rendement du portefeuille d’actions à haut dividende et d’en réduire la volatilité. Le deuxième volet prend des positions d’achats quotidiens sur des options de vente à un an sur l’Euro Stoxx 50. Cela permet de réduire la volatilité du portefeuille et notamment l’impact des baisses des marchés des actions européennes.

La construction du portefeuille d’actions à haut dividende

La sélection des valeurs se fait de manière systématique à partir de données publiques. La première étape consiste à filtrer l’univers de départ, constitué des valeurs européennes les plus liquides, hors sociétés financières, et de ne conserver que les actions au taux de rendement des dividendes supérieur à la médiane. Ensuite, les titres sont notés sur la base de critères comptables afin d’évaluer si les sociétés ont les capacités financières de payer des dividendes élevés, mais surtout d’en assurer la pérennité. La dernière étape consiste à sélectionner tous les mois les 25 sociétés présentant le meilleur profil de rendement, donc celles dont la génération de free cash-flow assure un dividende provenant d’une performance économique significative et non uniquement de la politique de distribution. Le portefeuille d’actions à haut dividende est actuellement composé d’une soixantaine de valeurs. Un rebalancement partiel d’un douzième du portefeuille permet d’intégrer progressivement les titres offrant les meilleurs rendements des dividendes tout en limitant le taux de rotation du portefeuille.

La société de gestion

THEAM est une société de gestion spécialisée en gestion modélisée, indicielle et protégée, filiale de BNP Paribas Investment Partners. THEAM offre des solutions encadrées, transparentes et innovantes appliquées à la gestion de portefeuilles actions, obligations et multiclasses d’actifs. Fin décembre 2016, THEAM emploie 105 collaborateurs et affiche des encours sous gestion de 38,3 milliards d’euros 4. 

 

1- Le précédent FCP THEAM Quant Equity Europe Income, lancé le 22 mai 2013, a été transféré vers l’actuelle sicav luxembourgeoise THEAM Quant le 6 novembre 2014. Se référer au prospectus pour plus d’informations.

2 - L’indicateur de risque s’établit sur une échelle de 1 à 7, 7 correspondant au risque le plus élevé. Il fait l’objet d’un calcul périodique ; il peut donc être amené à évoluer dans le temps. Nous vous invitons à prendre connaissance régulièrement du DICI (document d’information clé pour l’investisseur).

3 - Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les performances nettes  de la part I Acc sont en 2015 : 5,79 % ; en 2014 : 7,02 %.

4 - Source THEAM au 31 décembre 2016.

Les investissements réalisés dans le fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Le fonds présente un risque de perte de capital.

Les convictions de Sébastien Denry, investment specialist

Sébastien Denry est investment specialist en charge du développement des solutions quantitatives actions chez THEAM. Le fonds THEAM Quant - Equity Europe Income Defensive est géré au sein du département Gestion modélisée Global Quant, dirigé par Etienne Vincent. Avec près de 7 milliards d’euros4 sous gestion, ce département est positionné sur des stratégies innovantes parmi lesquelles figurent aussi les stratégies à faible volatilité, DEFI (Diversified Equity Factor Investing) et GURUTM.

Quels sont les impacts de la rotation sectorielle sur le fonds ?

Sur ce fonds, nous ne favorisons pas un secteur par rapport à un autre en fonction d’anticipations de marché, mais nous sélectionnons des titres à travers un modèle systématique en prenant en compte certains critères notamment liés au paiement de dividendes et à la génération de free cash-flows. 

Pour rappel, le fonds cumule trois sources de création de valeur qui sont une sélection d’actions européennes à haut dividende, une stratégie covered call par laquelle nous vendons chaque jour des options d’achat à échéance courte sur l’Euro Stoxx 50 et une stratégie de protection à la baisse avec des achats d’options de vente à un an. 

Dans ces conditions, la rotation sectorielle impacte uniquement la stratégie actions à hauts dividendes. Le portefeuille s’est extrêmement bien comporté en 2016. Il a nettement surperformé l’indice large Stoxx Europe 600 NTR3 grâce à la bonne performance du style haut dividende, alors que l’allocation sectorielle n’a eu que peu d’influence.

La prochaine mise en œuvre du Brexit nécessite-t-elle un aménagement du portefeuille ?

La construction de portefeuille va rester identique, car nous mettons en œuvre une stratégie quantitative systématique basée sur un ensemble de règles prédéfinies. Il est trop tôt pour se prononcer sur l’impact que pourra avoir le Brexit sur la stratégie. Cela dépendra, entre autres, de la performance du marché britannique par rapport aux actions d’entreprises d’Europe continentale et du résultat des négociations qui auront lieu entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Au demeurant, nous avons lancé en mai 2016 une stratégie Income Défensive centrée sur la zone euro uniquement.

Comment évolue la politique de distribution des sociétés en portefeuille ?

Le rendement moyen des dividendes de notre sélection d’actions atteint 4,8 % à fin décembre 2016. C’est bien supérieur au rendement moyen de l’indice Stoxx Europe 600, qui ressort à 2,92 % sur la même période. Puisque le rendement des dividendes fait partie de nos critères de sélection, il est logique de constater que le rendement moyen de notre panier d’actions est supérieur à celui du marché. D’autant plus que nous générons un revenu supplémentaire grâce à la stratégie de vente d’options d’achat, si bien que les parts de distribution du fonds versent un dividende supérieur à 5 %. En 2016, il s’élève à 5,94 % après prise en compte des acomptes versés au premier et au deuxième semestre. Ainsi, en 2016, le fonds a une fois de plus rempli son double objectif de rendement élevé et de réduction du risque. Depuis son lancement en mai 2013, il extériorise une volatilité de 10,6 % contre 20,2 % pour l’indice Euro Stoxx 50 4. 

Rechercher un autre fonds

Autres fonds gérés par cette société