Stratégie

Distribution

Les CGPI vont devenir incontournables sur le marché de l’épargne retraite

Funds - 31 Janvier 2020 - Sandra Sebag

CGPI, Retraite

Le nouveau plan d’épargne retraite (PER), lancé grâce à la loi Pacte, place le conseil au centre des dispositifs d’épargne retraite. Le texte prévoit des rendez-vous avec des spécialistes à toutes les étapes de vie du produit. Une aubaine pour les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI), qui commencent à se saisir de cette réforme et qui sont épaulés par des associations professionnelles particulièrement mobilisées.

Les démêlés autour de la réforme des retraites montrent, s’il était encore nécessaire de le faire, le besoin pour tous les particuliers de se constituer un complément de retraite afin de compléter les systèmes par répartition. Pour les aider, le gouvernement a créé, avant cette réforme, à travers la loi Pacte, un nouveau produit d’épargne retraite chapeau : le plan d’épargne retraite (PER), qui a vocation à intégrer l’ensemble des dispositifs existants dans une optique de simplification et d’harmonisation (voir encadré). 

Pour autant, tous les spécialistes de la gestion de patrimoine en conviennent : cette réforme est loin d’être triviale. «Elle était annoncée comme simple, apportant de la flexibilité et plus avantageuse d’un point de vue fiscal, en réalité, elle est relativement complexe, comme l’ensemble de la législation dans laquelle elle s’inscrit, et, si elle apporte de la flexibilité, elle n’est pas avantageuse pour tous les individus. Elle doit ainsi être analysée au cas par cas», détaille Pierre Yves Lagarde, administrateur de la Chambre nationale des conseillers en investissement financiers (CNCIF). A titre d’exemple, plusieurs cas de sorties sont prévus ; de plus, les supports d’investissement auxquels les clients auront accès seront plus diversifiés, la fiscalité varie selon les sources d’approvisionnement du produit, etc. «La sortie peut se faire en rente, en capital ou en capital fractionné et, phénomène nouveau, il faut prévoir une allocation d’actifs...

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner

À lire aussi