Stratégie

Interview - Dan Sayag, directeur général, Amilton Asset Management

«MIF II a ouvert des opportunités intéressantes pour des boutiques comme la nôtre.»

Funds Magazine - Mars 2019 - Propos recueillis par Catherine Rekik

Mif 2

"Nous sommes en mesure de capter une clientèle privée dont le montant du patrimoine financier ne leur donne plus accès aux grandes banques privées traditionnelles, lesquelles ont augmenté les seuils d’accès à leurs services."

Dan Sayag, directeur général, Amilton Asset Management
Amilton Asset Management

Pouvez-vous nous rappeler les débuts de la société ?

La société a été créée en 2007 après une opération de MBO sur CFD Capital Management, à la suite de laquelle Ilana Sayag est devenue présidente. La crise financière de 2008 et certaines décisions stratégiques inadaptées ont rapidement fragilisé la société, qui a vu ses encours passer de 70 millions d’euros à 25 millions d’euros pour une vingtaine d’employés. En poste chez JP Morgan à Londres, j’ai décidé de rejoindre la société en septembre 2008 afin de mener le projet de réorganisation. Nous avons alors décidé de concentrer nos efforts de développement sur deux activités, la gestion privée et la gestion collective.

En 2008, grâce à une approche très prudente assez tôt dans l’année, notre gestion a plutôt bien résisté, ce qui nous a permis de repartir sur de bonnes bases. A notre expertise historique sur les small et midcaps, nous avons ajouté une expertise de gestion multiclasses d’actifs. Nous avons ainsi remporté un appel d’offres pour la gestion des liquidités de fonds de private equity de type FIP et FCPI.

A partir de 2010, les encours ont dépassé les 100 millions d’euros. Nous avons alors envisagé une opération de croissance externe, et notre choix s’est porté sur Swan Capital. Cette société de gestion gérait 200 millions d’euros, principalement pour le compte de CGP auxquels elle proposait notamment des fonds sur mesure à partir de cahiers des charges établis en fonction des besoins des clients finaux. Nous avons d’abord pris une participation majoritaire en septembre 2011, avant de fusionner totalement courant 2012. Nous avons alors réorganisé les équipes, rationalisé l’offre produits et revu les process liés à la gestion et au service client.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner