Stratégie

Gilles Etcheberrigaray, directeur général, Invest AM

"Nous sommes convaincus que nous sommes dans le coeur de ce que recherche la clientèle privée."

Funds Magazine - 18 Septembre 2020 - Propos recueillis par Catherine Rekik

Invest AM

"Peu de sociétés ont une approche comme la nôtre, qui travaille autant les interactions entre les différentes classes d'actifs et les devises."

Pouvez-vous nous présenter Invest AM ?

Invest AM est une société de gestion créée en 2010 au sein de Cyrus Conseil pour améliorer le service rendu aux clients du groupe. Elle s’est constituée autour de deux piliers : l’allocation d’actifs et l’architecture ouverte.

Qu’est-ce qui caractérise une société de gestion appartenant à un groupe de conseil en gestion de patrimoine ?

La société de gestion est centrale dans la vie des clients et du groupe. Dès l’origine, nous nous sommes inscrits dans la durée : nous ne pouvons pas faire de «coups» ou avoir de la performance de façon irrégulière. Par ailleurs, Cyrus est en architecture ouverte, donc notre gamme est constamment challengée par des produits concurrents. Cela impose de la performance dans la durée.

Quelle place occupe Invest AM au sein du groupe ? Quel est le profil de risque des clients ?

Grâce à nos performances, nous sommes désormais le premier fournisseur du groupe. Notre gestion représente environ 25 % des encours conseillés.

Dès le départ, nous avons analysé les besoins des clients privés et conçu des produits adaptés. Nos clients en gestion sous mandat ont un patrimoine financier moyen compris entre 500 000 euros et 5 millions d’euros. Ce sont des chefs d’entreprise ou des retraités ayant cédé leur entreprise qui ont souvent été déçus par la façon dont ils ont été traités dans les banques privées. Ces clients veulent faire fructifier leur patrimoine et ont des profils de risque qui vont de prudent à équilibré.

Comment ont réagi les clients au printemps dernier ?

Les clients du groupe ont été très demandeurs d’informations et d’analyses. Nous avons donc beaucoup communiqué, notamment lors de réunions téléphoniques hebdomadaires. Ils avaient besoin de comprendre ce qui se passait sur les marchés financiers et que nous soyons proches d’eux. Globalement, ils sont restés investis, et nos mandats de gestion ont rempli leur promesse puisque nos portefeuilles ont très bien passé l’épreuve de la crise du Covid-19.

La suite de cet article est réservée aux abonnés

Vous avez déjà un compte

Pour lire la suite de cet article, connectez-vous à votre compte

Mot de passe oublié

En cas de problème avec votre compte abonné, merci de contacter abonnement(at)optionfinance.fr

Pas encore abonné ?

Découvrez toutes nos offres d'abonnement et accédez à nos articles et dossiers en ligne.

S'abonner